Le chef de l’opposition Isaac Herzog et son groupe parlementaire, l’Union sioniste, ont demandé dimanche à la Haute cour de Justice que le Premier ministre Benjamin Netanyahu soit suspendu de son poste de ministre des Communications. Ils affirment que les dernières révélations sur les enquêtes criminelles dont fait l’objet Netanyahu le disqualifient de ce poste.

« Il est clair pour tout le monde que Netanyahu a un grave conflit d’intérêts en tant que ministre des Communications, et je demande à nouveau que le portefeuille soit immédiatement transféré », a déclaré Herzog sur Twitter.

La plainte déposée affirme que l’accord avec contreparties présumées entre Netanyahu et le propriétaire du quotidien Yedioth Ahronoth démontre l’intérêt important de Netanyahu pour le média et son lien direct avec lui. Cela devrait, selon Herzog, l’empêcher de diriger le ministère des Communications.

« Chaque moment passé à ce poste exacerbe les dégâts, a écrit Herzog. C’est comme avoir un ministre des Finances qui aurait un intérêt personnel et commercial dans la plus grande banque du pays. »

Herzog a demandé la semaine dernière au procureur général d’évincer immédiatement Netanyahu du ministère pour des raisons similaires.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le rédacteur en chef du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses. (Crédit image composée : Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le rédacteur en chef du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses. (Crédit image composée : Flash90)