Le chef de l’opposition Isaac Herzog a publié samedi un appel à l’action contre le terrorisme juif et a demandé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon réagissent à de tels actes de la même manière qu’ils réagiraient au terrorisme islamiste.

Sans mentionner l’attaque à la bombe incendiaire contre une maison palestinienne vendredi qui a coûté la vie au petit Ali Saad Dawabsha, âgé de 18 mois, et le combat de sa famille pour survivre, Herzog a écrit dans un message fort sur Facebook que : « Après que nous ayons condamné et condamné à nouveau, nous ne pouvons pas encore retourner aux événements quotidiens comme si rien ne s’était passé ».

Il est temps d’agir, a-t-il écrit, « contre ceux qui répondent à la menace contre la sécurité d’Israël posée par des terroristes juifs, qui nous mettent en danger exactement comme leurs frères terroristes islamistes ».

Herzog a pris pour cible les échelons politiques et les responsables de la sécurité qu’il a accusé de ne pas avoir pris des mesures efficaces et de fermer les yeux sur l’extrémisme juif.

« Si j’étais le Premier ministre, je donnerais des instructions au Shin Bet [le service intérieur de sécurité] pour traiter le terrorisme juif comme le terrorisme islamiste, a-t-il écrit. Avec détermination et pas avec un clin d’œil ».

Il a incité les responsables de la défense à utiliser « tous les outils à notre disposition dans la bataille contre le terrorisme islamiste », appelant au recours à des détentions administratives et à l’interdiction de certaines organisations.

Citant le groupe de droite radicale Lehava, tout comme « les Marzels », une référence à l’extrémiste de droite et candidat malheureux à la Knesset Baruch Marzel, et « La Familia », un groupe de fans racistes du Beitar Jérusalem, Herzog a déclaré qu’il « les classerait comme des organisations terroristes. Et considérerait même de détruire les maisons de ces terroristes et de leurs familles. Tout ce qui est utilisé pour affecter le terrorisme islamiste devrait aussi être utilisé ici ».

Le chef de l’opposition a également exigé que les médias arrêtent de minimiser de telles ataques et appelle « cela par son vrai nom. Ce n’est pas une attaque de vengeance, ni un prix à payer. C’est du terrorisme. Point. Et ce sont des terroristes. Point. Des Juifs et des Islamistes qui mettent en danger la sécurité d’Israël ».