Des hommes armés palestiniens ont tiré sur des policiers de l’AP dans un camp de réfugiés en dehors de la ville de Naplouse au nord de la Cisjordanie jeudi.

Les témoins oculaires ont décrit cet affrontement comme étant l’une des plus sévères fusillades entre les forces de sécurité palestiniennes et des groupes armés palestiniens au cours de ces dernières années.

Des rapports non confirmés annoncent des victimes de la fusillade, mais il n’y a aucune information sur le nombre de victimes et de leur allégeance. Les combats ont duré plusieurs heures, selon les informations locales.

Le site d’informations palestinien Palinfo.com a indiqué que la police locale avait exhorté les habitants de Naplouse à rester dans les rues pour leur propre sécurité.

La fusillade a commencé avant le lever du soleil, à la suite d’une opération des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne qui a duré plusieurs jours dans le camp de réfugiés de Balata.

L’objectif des forces de sécurité palestinienne était de rétablir l’ordre dans le camp et de confisquer leurs armes.

Les renseignements reçus par l’AP indiquaient qu’une grande quantité d’armes avait été collectée à Balata.

Le camp de réfugiés de Balata, le plus peuplé en Cisjordanie selon l’UNRWA, est connu comme étant un foyer d’activité contre l’Autorité palestinienne et l’armée israélienne. Il a un taux de 25 % de chômage, selon les statistiques des Nations unies.