La chaîne de vêtements H&M a annoncé le retrait de ses magasins d’un tee-shirt flanqué d’un crâne au centre d’une étoile de David, suite à un déluge de critiques essuyées par la marque.

« Veuillez accepter nos plus sincères excuses pour cette offense », a déclaré un porte-parole de l’entreprise. « Nous comprenons votre critique et nous avons donc décidé de retirer le tee-shirt de tous les magasins, avec effet immédiat. »

La mise en vente du tee-shirt en question a provoqué l’ire de certains acheteurs. L’entreprise a reconnu avoir retiré l’article et annulé des commandes « en raison du feedback reçu ».

L’affaire a été rendue publique par le blogueur israélien Eylon Aslan-Levy sur le Times of Israel dimanche.

« Nous pensons que ni H&M ni le designer n’ont voulu offenser les Juifs », a déclaré Mark Gardner, directeur de la communication d’un observatoire sur l’antisémitisme, au Jewish Chronicle. « Néanmoins, la mode peut influer différemment. Si vous voyez quelqu’un porter ceci dans la rue, vous pourrez bien croire qu’il est antisémite et que l’article a été acheté sur un site néonazi. »

« C’est à H&M de décider de prendre en compte ou non ce type de choses. Mais risqueraient-ils de telles réactions avec un crucifix chrétien ou un croissant musulman ? », interroge-t-il.

Rabbi Abraham Cooper, assistant du doyen au Centre Simon Wiesenthal, s’est étonné qu’un tel design puisse être commercialisé sans sourciller.

« Si nous ne connaissons pas les intentions du designer, nous pouvons en revanche légitimement demander aux responsables de cette société internationale : en voyant la chemise, personne n’a immédiatement compris l’impact négatif que pourrait induire la juxtaposition du crâne et de la Magen David sur toute une communauté ? », a-t-il déclaré au journal juif Algemeiner.