François Hollande a appelé vendredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyhu pour le « féliciter » pour sa victoire aux élections législatives de mardi, a-t-on appris auprès de l’Elysée.

« Il l’a félicité pour sa victoire » intervenue « dans un moment de responsabilité et de difficulté » au cours d’une conversation qui s’est prolongée pendant « une dizaine de minutes », a-t-on déclaré de même source.

Le président français « est sorti de séance » lors du sommet européen à Bruxelles pour lui parler.

Mercredi, la France avait appelé Israël à la « responsabilité » et réclamé une relance des « négociations en vue d’un accord de paix global et définitif » avec les Palestiniens, basé sur une solution à deux Etats.

« Seule la création d’un Etat palestinien viable et souverain, vivant dans la paix et la sécurité aux côtés d’Israël, permettra d’assurer paix et prospérité au Proche-Orient », avait souligné le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

« Il est dans l’intérêt d’Israël d’aller dans cette voie », avait insisté le ministre, alors que Netanyahu a, au cours de sa campagne électorale, enterré l’idée d’un Etat palestinien tant qu’il serait chef du gouvernement de l’Etat hébreu.