e président François Hollande a « condamné fermement » le « lâche assassinat » de trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin en Cisjordanie et retrouvés morts lundi près d’Hébron, dans un communiqué publié par Paris.

Ayant appris « avec émotion » que leurs corps ont été découverts, le président français « condamne fermement le lâche assassinat d’Eyal Yifrach, Naftali Fraenkel et Gil-ad Shaer et présente ses sincères condoléances à leurs familles ainsi qu’au peuple et aux autorités d’Israël ».

Le chef de l’Etat français « exprime sa préoccupation face à la multiplication des violences ces derniers jours en Cisjordanie et à Gaza ».

« Il condamne les tirs de roquettes depuis Gaza sur le territoire israélien » et « demande que tout soit fait pour éviter de nouvelles victimes et le risque d’une escalade de la violence », selon le communiqué.

De son côté, le chef de la diplomatie Laurent Fabius, « profondément choqué et bouleversé par la nouvelle de l’assassinat des trois jeunes », a exprimé son « horreur » et son « indignation » face à « ces crimes odieux, lâches et barbares », dans un communiqué distinct.