François Hollande et le roi Abdallah II de Jordanie, qu’il recevait mercredi soir à l’Elysée, « ont exprimé leur soutien à la mobilisation internationale (contre) les organisations terroristes et les groupes radicaux », ont-ils déclaré dans un communiqué conjoint.

« Les deux chefs d’Etat ont exprimé leur soutien à la mobilisation internationale pour lutter contre les organisations terroristes et les groupes radicaux qui menacent la sécurité régionale et mondiale », selon ce communiqué publié par la présidence française.

Évoquant plus spécifiquement la crise en Irak, ils ont « marqué leur appui au nouveau gouvernement (irakien) avec l’espoir qu’il répondra aux attentes de toutes les composantes du peuple irakien et qu’il les impliquera pleinement dans le processus politique ».

Tous deux ont également appelé à « relancer les négociations en vue de la création d’un Etat palestinien indépendant, démocratique et viable, dans les frontières de 1967, vivant en paix et en sécurité avec Israël ».

Ils se sont par ailleurs déclarés « profondément alarmés par l’escalade de la violence en Syrie et les souffrances continues du peuple syrien ».

Au cours de la visite du roi Abdallah II, un « mémorandum d’entente entre la société de radio-télévision jordanienne et France Media Monde » a été signé permettant « la diffusion en Jordanie des programmes de France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya », selon le même communiqué.