Le président François Hollande s’est entretenu samedi de « la grave situation » à Gaza avec le Premier turc Recep Tayyip Erdogan avec lequel il a convenu d’agir de concert en faveur d’un cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens, a indiqué la présidence française.

Les deux dirigeants sont tombés d’accord pour « rester en contact et agir avec tous ceux qui peuvent intervenir en faveur d’un cessez-le-feu », a indiqué l’entourage du président à l’AFP.

Cet entretien téléphonique intervient au lendemain de déclarations de M. Erdogan accusant Israël de « mensonge » concernant les bombardements sur Gaza.

« Nous ne pouvons pas prendre le parti de la cruauté », a aussi affirmé le Premier ministre turc, selon lequel « la cause palestinienne est notre cause ».

Mardi, la Turquie avait appelé Israël à « immédiatement » cesser ses raids contre Gaza.

Les deux pays traversent une grave crise diplomatique depuis l’assaut donné le 31 mai 2010 par des commandos israéliens contre le Mavi Marmara, navire amiral d’une flottille d’aide humanitaire partie tenter de briser le blocus israélien de Gaza.