Tout est parti d’un tweet au Canada. François Legault, homme politique québécois est chef du parti Coalition Avenir Québec, le second parti d’opposition au parlement de cette province canadienne.

Candidat au poste de Premier ministre au Québec, François Legault a évoqué l’héroïne de la série Homeland suite aux attentats terroristes qui ont récemment endeuillé la France.

« La lutte contre les extrémistes est plus urgente que jamais. Plus de Carrie Mathison! », a-t-il tweeté, provoquant immédiatement l’ire de nombreux internautes sur la toile rapporte le quotidien Le Journal de Montréal. L’homme politique s’est rapidement défendu de récupération politique et a invoqué le second degré.

Dans le même temps, David Nevins, président de la chaîne de télévision Showtime, qui diffuse la série américaine à succès, s’est ému du drame qui s’est déroulé à Paris : « C’est un mois difficile pour la liberté d’expression à travers le monde. C’est de plus en plus apeurant d’être controversé et politisé », a-t-il déclaré au quotidien québécois.

Nevins a cependant défendu la liberté de ton et de choix des sujets de la série qui défraye régulièrement la chronique et s’est même attirée les foudres d’Israël et du Pakistan lors de la dernière saison.

« Je ne veux pas que [Alex Gansa, auteur de la série] se limite et je ne crois pas qu’il le fera. Il ne l’a jamais fait auparavant. La prochaine saison devrait avoir autant de mordant que les précédentes. »

Homeland, adaptation américaine de la série israélienne Hatufim, met une agent secret de la CIA, jouée par Claire Danes, aux prises avec des terroristes islamistes.