L’attaque terroriste au camion bélier qui a tué quatre soldats à Jérusalem dimanche a été inspirée par la conférence de paix de Paris prévue la semaine prochaine, a déclaré dimanche la vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, qui a fustigé la communauté internationale suite à l’attaque.

Hotovely a déclaré que l’attaque, dans laquelle un habitant de Jérusalem Est a foncé avec son camion sur un groupe de soldats, était la preuve que les Palestiniens n’étaient pas intéressés par la paix.

« Le monde a reçu une réponse claire des Palestiniens à la conférence de paix prévue à Paris : plus de terrorisme, a-t-elle déclaré. J’appelle encore la communauté internationale à demander la fin du terrorisme et de l’industrie de l’éducation au terrorisme. »

Paris doit accueillir la semaine prochaine une conférence de paix internationale visant à mettre en place des négociations de paix israélo-palestiniennes. Israël, qui ne soutient que des négociations bilatérales directes, a déclaré qu’il ne serait pas présent et a fustigé la conférence, un effort peu judicieux.

Les Palestiniens ne seront pas non plus présents à ce sommet.