La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a présenté publiquement des excuses jeudi soir, au sujet de ses propos, qui auraient pu blesser les juifs américains.

Dans une interview accordée à Hadashot, elle a déclaré qu’elle ressentait un lien très fort, voire familial, avec les Juifs de la Diaspora, et comme dans toutes les familles, il y a parfois des désaccords et des débats. Mais elle a assuré que ses mots émanaient de son amour pour les communautés juives en dehors d’Israël.

« À tous ces Américains qui sont des soldats seuls, ou à tous ceux dont les grands-parents ont servi durant la Seconde Guerre mondiale, je vous salue. Ce n’était pas mon intention », dit-elle.

« Quand j’ai eu 18 ans, j’ai passé un an à Atlanta, dans le cadre de mon service civil pour la communauté. Ces 20 dernières années, la communauté juive américaine est au centre de mes préoccupations et je pense sincèrement que nous faisons partie de la même famille. »

Cependant, elle n’a pas présenté des excuses complètes sur ses propos, ni n’a retiré l’essence de son message.