Environ 900 manifestants pro-palestiniens se trouvaient sur l’une des routes les plus fréquentées de Houston dimanche pour protester contre le conflit à Gaza et l’opération Bordure protectrice.

Vêtus de keffiehs et d’hijabs et drapés de drapeaux palestiniens, ils se sont alignés le long des deux côtés de Westheimer Rd. en face de la Galleria. Ils tenaient des pancartes avec des messages incendiaires.

Malgré la présence en nombre de la police montée, la communauté juive a fait une piètre performance sur le côté opposé de la route. Pas plus d’une dizaine de manifestants étaient présents et ont agité des drapeaux israéliens.

Assaf Golan, l’un des fondateurs de Houston Network [Réseau d’Houston], une organisation dédiée à la défense d’Israël et la voix de la communauté qui lutte contre l’antisémitisme là-bas, était présent à la manifestation israélienne dimanche.

« Nous avons été mis au courant de la manifestation à la dernière minute et avons rassemblé autant de personnes que possible pour organiser une contre-manifestation », a-t-il raconté.

« Nous sommes arrivés avec un mégaphone et des drapeaux israéliens. Au début, les policiers ne voulaient pas que nous restions là car nous n’avions pas d’autorisation. Finalement, ils nous ont laissé prendre un coin de l’intersection ».

« La police du Texas était très nerveuse et ils ont gardé les deux parties bien séparées. Les bâtons sur lesquelles les drapeaux étaient accrochés, par exemple, ne pouvaient pas être plus épais qu’un doigt ».

« S’ils étaient longs, il ne fallait qu’ils soient plus épais qu’un demi-crayon pour éviter que les personnes les utilisent comme des armes. Même si « le port d’arme visible » est légal au Texas, aucune arme ne peut être portée », explique Golan, qui raconte aussi qu’un manifestant arabe a été arrêté et que d’autres personnes ont reçu des amendes pour « mauvais comportement ».

Le bureau de presse du Service de police de Houston n’a pas été informé de la manifestation. Il déclare qu’ « ils ne [m’] ont jamais envoyés de notification à ce sujet. Mais je l’ai vu aux informations ». Après avoir consulté les agents qui étaient sur place, il a confirmé qu’il y avait environ 900 personnes qui ont participé à la manifestation.

Rabbi Barry Gelman, rabbin de l’United Orthodox Synagogues (UOS), la plus grande synagogue orthodoxe de Houston, a déclaré qu’il « n’avait aucune idée » que la manifestation allait avoir lieu. Un rassemblement pro-Israël est cependant prévu pour le 25 juillet à la même intersection.

Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que la communauté aurait peur de venir soutenir Israël, il répond : « Je ne le pense pas. Il y a eu des participations élevées à divers rassemblements par le passé, que ce soit dans les synagogues ou en public ».

Golan, qui organise la manifestation du 25 juillet avec Network Houston, a déclaré qu’il s’attend à une participation élevée.

« Les Arabes seront là en grand nombre pour la Journée d’Al Quds et nous essayons d’avoir autant de personnes que possible en face », a déclaré Golan.

La communauté juive de Houston compte environ 50 000 personnes.