Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a annoncé mardi que l’AP pourrait retardera sa présentation de la requête pour une reconnaissance étatique au Conseil de sécurité de l’ONU. Il a aussi indiqué que l’AP pourrait envisager d’adopter la version plus souple de la résolution rédigée par les Européens.

Plus tôt cette semaine, la direction palestinienne a déclaré que la Jordanie soumettrait la proposition en son nom au Conseil de sécurité d’ici mercredi, mais mardi Riyad al-Maliki a déclaré que cela serait peut être repoussé. Il précise cependant que cela ne prendra pas plus d’un mois pour soumettre leur requête, selon le Ynet.

Il a précisé que l’issue de la réunion qui se tiendra entre le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat et le secrétaire d’Etat américain John Kerry mardi devrait probablement influencer cette décision.

Maliki a aussi déclaré à l’Agence de presse Maan qu’il devrait s’entretenir avec le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, mardi, pour discuter des révisions suggérées à la proposition européenne, et qu’il adopterait l’initiative si les modifications étaient acceptées.

Kerry s’efforcera de convaincre les Palestiniens de ne pas agir dans la précipitation avec ce projet de résolution de l’ONU visant à fixer un calendrier sur deux ans pour mettre fin à l’occupation israélienne.

Il a passé ces deux derniers jours pour rencontrer ses homologues en Europe ainsi que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour mesurer l’appui à l’action palestinienne au Conseil de sécurité des Nations Unies.