La police et les services de secours ont repris jeudi matin leurs recherches pour retrouver trois personnes qui ont disparu au lac de Tibériade, après avoir été emportées par le vent au large de la côte et vers les eaux profondes.

Les trois jeunes hommes se sont perdus mercredi lors de trois incidents distincts. Ils étaient tous entrés dans le lac sur des matelas flottants, mais ont été éloignés du rivage.

Plus de 80 autres personnes ont dû être sauvées des eaux du lac, où elles étaient piégées par les vents violents qui ont surpris les vacanciers.

Même si les autorités ont continué à chercher les trois jeunes hommes pendant la nuit, la police et les secours auraient accru leurs efforts jeudi matin, tentant de tirer parti de la lumière en envoyant des équipes supplémentaires et en demandant l’aide de volontaires.

Mercredi soir, les médias israéliens ont donné les noms de deux disparus. Il s’agit d’Itamar Ohana, 19 ans, qui habite à Kiryat Shmona, dans le nord du pays, et de Nahman Itah, 21 ans, de l’implantation de Beitar Illit, en Cisjordanie.

Le troisième disparu serait un adolescent de 17 ans habitant à Netanya, dans le centre du pays. Jeudi matin, son nom n’avait pas été rendu public.

Les polices et les secours tentent de retrouver trois jeunes hommes qui ont disparu au lac de Tibériade, le 13 avril 2017. (Crédit : porte-parole de la police)

Les polices et les secours tentent de retrouver trois jeunes hommes qui ont disparu au lac de Tibériade, le 13 avril 2017. (Crédit : porte-parole de la police)

Le lac de Tibériade est le plus grand lac d’eau douce d’Israël. Il a une surface d’environ 166 km². Les sites touristiques de ses côtes accueillent des dizaines de milliers d’Israéliens pendant la fête de Pessah, qui dure une semaine et a commencé lundi soir.

Selon les médias israéliens, pendant la matinée, Itah et sa petite amie se sont installés sur des matelas flottants au large du camping de la plage Lavnun, avant que les matelas ne soient retournés. Un utilisateur de jet-ski a pu sauver la jeune femme, mais Itah n’a pas été vu.

Le frère d’Itah a déclaré au site d’information Ynet que son frère avait disparu vers 10h30 du matin. Il a déploré que les services de secours n’aient pas été assez rapides après son signalement à la police de la disparition des jeunes gens.

Plus tard dans la matinée, plusieurs adolescents se sont installés sur des matelas flottants depuis le même camping, et ont eux aussi été emportés au large par le vent. Deux d’entre eux ont pu nager jusqu’à la côte, mais le troisième, âgé de 19 ans, a disparu.

Les polices tente de retrouver trois jeunes hommes qui ont disparu au lac de Tibériade, le 13 avril 2017. (Crédit : porte-parole de la police)

Les polices tente de retrouver trois jeunes hommes qui ont disparu au lac de Tibériade, le 13 avril 2017. (Crédit : porte-parole de la police)

Le temps peu clément, avec des vents violents et des averses, aurait fait obstacle aux recherches.

Un sauveteur a affirmé avoir vu l’un des groupes dont un membre a disparu.

« J’ai vu des personnes qui ont été balayées, je les ai vues lever les mains et demander de l’aide. L’autre sauveteur a demandé à un jet ski de les sortir de l’eau, mais le temps qu’il arrive, il n’a pas trouvé le deuxième homme, parce qu’il avait été emporté et qu’ils avaient été séparés. »

Les services de secours ont mis en garde contre l’éloignement du rivage avec des canots en caoutchouc ou des matelas flottants, ce qui peut entraîner un risque mortel.

« Nous appelons les vacanciers des côtes du Kinnereth à écouter les instructions du service de sauvetage et à ne pas entrer dans l’eau depuis les plages qui n’ont pas de sauveteur, a déclaré le service de sauvetage dans un communiqué, en utilisant le nom hébreu du lac de Tibériade.

D’autre part, un homme de 45 ans est mort de déshydratation pendant une randonnée à Nahal Arugot, un oued proche de la mer Morte. Les équipes de secours de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs, et du parc Ein Gedi, ont tenté de le réanimer, mais son décès a été prononcé sur place. Son corps a été évacué par hélicoptère.

Des Israéliens dans la vallée de Nahal Arugot, près d'Ein Gedi; pendant Pessah, le 5 avril 2015. (Crédit : Gedi Israël/Flash90)

Des Israéliens dans la vallée de Nahal Arugot, près d’Ein Gedi; pendant Pessah, le 5 avril 2015. (Crédit : Gedi Israël/Flash90)