Une femme du sud d’Israël a été accusée jeudi d’avoir jeté son bébé d’une voiture en mouvement, la semaine dernière, après avoir apparemment souffert d’une dépression nerveuse. L’enfant a été modérément blessé.

La femme de 37 ans, qui n’a pas été identifiée, aurait crié « quelle mauvaise mère je suis » avant d’ôter l’enfant de son siège dans l’automobile, de baisser la vitre et de le jeter hors de la voiture alors que le véhicule roulait à la vitesse de 80 km/h, lit-on dans l’acte d’inculpation.

Le frère de la femme, qui conduisait, s’est immédiatement arrêté et est parvenu à sauver l’enfant alors que les voitures se succédaient sur l’autoroute, à proximité de l’entrée de la ville de Beer Sheva.

L’enfant a été évacué vers le centre médical de Soroka et souffrirait de blessures modérées. Il a depuis quitté l’hôpital.

La femme aurait apparemment reconnu l’incident mais n’a pas expliqué les raisons de son geste. Deux de ses autres enfants, âgés de 1 et 3 ans, se trouvaient également dans le véhicule.

A la suite de son arrestation, elle a été envoyée pour subir une évaluation psychiatrique qui a estimé qu’elle avait besoin de soins urgents.

La femme est accusée de blessures corporelles aggravées.

Les procureurs ont demandé à la cour de district de Beer Sheva qu’elle soit placée en détention jusqu’à la fin des procédures légales, durant lesquelles elle recevra une thérapie psychiatrique et fera l’objet d’évaluations.