Trois ressortissants indiens ont été arrêtés en Israël pour avoir proposé à un Israélien un million de dollars pour le convaincre de divulguer des programmes de polissage et de découpe de diamants brevetés d’une entreprise israélienne.

Deux d’entre eux ont été filmés pendant qu’ils essayaient de remettre l’argent dans le cadre d’une opération de police planifiée, a révélé la Deuxième chaîne mardi.

Une tierce personne – un Indien qui vit en Israël depuis de nombreuses années – a été arrêté car il est soupçonné d’avoir fourni l’argent dans cette affaire.

La tentative d’escroquerie a débuté il y a plusieurs mois, lorsqu’un Indien a contacté plusieurs membres du personnel chez Sarine Diamond Technologies, une société qui développe des logiciels pour l’industrie du diamant pour des fonctions telles que la coupe et le polissage des pierres brutes.

L’homme a offert un million de dollars pour le logiciel, en échange d’un partenariat commercial, dans un échange de courriel via le réseau social professionnel LinkedIn.

La police arrêtent deux hommes d'affaires indiens alors qu'ils essaient de sceller un accord d'1 million de dollars pour acheter illégalement des logiciels de polissage au diamant de Sarine Diamond Technologies, 5 septembre 2017 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

La police arrête deux hommes d’affaires indiens alors qu’ils essaient de sceller un accord d’1 million de dollars pour acheter illégalement des logiciels de polissage au diamant de Sarine Diamond Technologies, 5 septembre 2017 (Crédit : Capture d’écran Deuxième chaîne)

Sarine, basée à Hod HaSharon sur la plaine littorale, s’est tournée vers Wizman Yaar Investigations, qui a placé un agent dans l’entreprise qui s’est présenté comme le responsable de tout le département du développement informatique de Sarine.

L’agent a échangé avec les Indiens, qui se sont rendus en Israël pour le rencontrer en juin.

Les vidéos filmées avec une caméra cachée montrent que l’un des Indiens propose de remettre un acompte de 100 000 dollars immédiatement et tandis que l’autre demande une réduction sur les 1 million de dollars proposé. L’agent répond que le prix est juste parce qu’il doit accéder à cinq types différents de logiciels, aux documents de conception et à la liste des fournisseurs.

Le directeur adjoint de Sarine pour les produits Rony Ben-Ari a déclaré à la Deuxième chaîne que les hommes ont également demandé des dessins de la machine en question et les noms des fournisseurs pour les pièces.

Un homme d'affaire indien filmé en train d'offrir à un agent qui prétendait être un employé de Sarine Diamond Technologies un acompte de 100 000 $ pour un accord illicite d'1 million de dollars pour acheter des logiciels brevetés de découpe et de polissage de diamants, le 5 septembre 2017 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

Un homme d’affaire indien filmé en train d’offrir à un agent qui prétendait être un employé de Sarine Diamond Technologies un acompte de 100 000 $ pour un accord illicite d’1 million de dollars pour acheter des logiciels brevetés de découpe et de polissage de diamants, le 5 septembre 2017 (Crédit : Capture d’écran Deuxième chaîne)

L’agent et les hommes d’affaires ont convenu d’une avance de 200 000 dollars en échange d’une partie du logiciel, étant entendu qu’ils obtiendraient le reste lorsqu’ils apportaient la totalité de la somme demandée.

C’est lorsque l’un d’eux a sorti de son sac un grand paquet contenant de l’argent que des enquêteurs de l’équipe de répression des fraudes du district de Tel Aviv sont entrés dans la salle et les ont arrêtés.