Quatre véhicules appartenant à des Canadiens de confession juive ont été dégradés dans un parking souterrain.

Des inscriptions de croix gammées, une douille d’arme à feu et un message véhiculant des menaces de mort ont été retrouvés sur les lieux, rapporte le site canadien La Presse.

« C’est arrivé vers 22h20 hier [lundi] soir. On n’a pas de description de suspect jusqu’à maintenant. Il faut analyser les éléments de preuve », a indiqué Abdullah Emran, porte-parole de la police.

La police considère qu’il s’agit d’un crime haineux dont l’enquête est une priorité pour elle.

Aussi, l’Assemblée nationale et le Premier ministre du Québec Philippe Couillard ont fermement dénoncé cet incident et toute forme d’antisémitisme.

« Ces hommes, ces femmes qui vivent parmi nous ne sont pas des Juifs vivant au Québec, ce sont des Québécois et Québécoises de religion juive, » a déclaré Philippe Couillard, selon le site de l’assemblée nationale québécoise.

Pour David Ouellette, du Centre consultatif des relations juives et israéliennes, le motif ne fait aucun doute.

« Il ne serait pas du tout alarmiste de conclure qu’on a voulu cibler la communauté juive. C’est un immeuble locatif qui appartient à une personne juive et où vivent plusieurs personnes de confession juive. »