Les combattants djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) retiennent en otage 48 citoyens turcs au consulat de Turquie à Mossoul, parmi lesquels le consul et des membres des forces spéciales, a annoncé mercredi un responsable turc.

« Quarante-huit Turcs, dont le consul, des membres de son équipe, des soldats des forces spéciales et trois enfants ont été enlevés », a déclaré à l’AFP ce responsable.

« Tous sont en bonne santé », a-t-il ajouté.

Une réunion d’urgence était en cours mercredi après-midi autour du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, à laquelle participait le vice-Premier ministre Besir Atalay et le patron des services de renseignement (MIT) Hakan Fidan, a ajouté la même source.

Un responsable de la police irakienne s’exprimant sous couvert de l’anonymat a indiqué à l’AFP être entré en contact avec l’un des ravisseurs, qui lui a affirmé que le consul, ses adjoints et leurs gardes du corps étaient « interrogés » par l’EIIL et que le consul allait être « transféré dans un endroit sûr ».

« Nous avons des informations selon lesquelles les diplomates ont été transférés au quartier général de l’EIIL à Mossoul », a confirmé le responsable turc.

Au moins 28 chauffeurs de poids lourds turcs sont également aux mains depuis mardi des combattants d’EIIL, qui ont pris le contrôle de Mossoul, la deuxième ville d’Irak.

Ce groupe radical, qui opère à la fois en Irak et en Syrie et qui aspire à créer un émirat islamique, s’est également emparé de l’ensemble de la province de Ninive (nord de l’Irak), où les forces de sécurité ont fui en abandonnant uniformes et véhicules.