Le ministre des Affaires étrangères iranien accuse les Etats-Unis d’avoir mal interprété les termes d’un accord temporaire passé à propos du programme nucléaire, entré en vigueur le lundi 20 janvier.

« Nous n’étions pas d’accord pour tout démanteler, » a déclaré Mohammad Javad Zarif dans une interview donnée à CNN le mercredi 22 janvier, accusant l’administration Obama d’avoir relayer une information erronée.

« La Maison Blanche tente de le représenter essentiellement comme un démantèlement du programme nucléaire de iranien, », s’exprimant en direct du Forum économique mondial de Davos, auquel il participe.

« Si vous trouvez un seul, un seul mot, qui ressemble même de loin au démantèlement ou que l’on pourrait définir comme le démantèlement dans l’ensemble du texte, alors je retirerai mon commentaire », conclut le ministre des Affaires étrangères iranien.

Mohammad Zarif insiste : « Nous ne démonterons aucune centrifugeuse, nous ne démonterons pas l’équipement, nous ne produisons tout simplement pas et n’enrichissons pas [l’uranium] de plus de 5%. »

Les responsables américains et iraniens ont essayé de trouver un accord intérimaire acceptable. Les Iraniens qualifient de victoire l’accord sur le programme nucléaire.

Selon la Maison Blanche, l’accord intérimaire stipule que l’Iran doit cesser tout enrichissement d’uranium au-delà de 5 % et « démanteler les connexions techniques nécessaires à l’enrichissement supérieur à 5%.

Les négociations sur un accord final sur le programme nucléaire avec l’Iran devraient commencer à la mi-février.