Des sources tribales de la péninsule du Sinaï ont affirmé que des avions israéliens avaient attaqué des cibles sur le territoire égyptien peu après que des roquettes ont été tirées contre Israël, a annoncé mardi le site d’information Ynet, qui cite le média qatari Al-Araby Al-Jadeed.

Les attaques présumées auraient eu lieu dans la région de Rafah et de Sheikh Zweid, dans le nord du Sinaï, peu après le tir de deux roquettes dimanche soir, qui ont atterri dans la région d’Eshkol, en Israël, sans faire ni blessé, ni dégât.

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque lundi.

Aucune autre source ne confirme cette affirmation, et Al-Araby Al-Jadeed a indiqué que l’attaque présumée de l’aviation israélienne a eu lieu après une frappe aérienne égyptienne contre la présence de l’EI dans la région, a annoncé Ynet. Israël n’a ni indiqué, ni confirmé avoir répondu d’une manière ou d’une autre aux tirs de roquettes.

L’EI affirme souvent qu’Israël aide ses opposants ou vise directement ses forces en Syrie.

Le groupe terroriste a également affirmé que pendant ses affrontements face à l’armée égyptienne, l’aviation « juive » soutenait les forces de sécurité égyptiennes et qu’il avait tiré les roquettes contre la région d’Eshkol en représailles.