Israël a ajouté mercredi deux groupes islamistes, l’État islamique (EI) et les brigades Abdoullah Azzam sur la liste des organisations qu’il considère « illégales », a indiqué le ministère de la Défense.

« Cette mesure permet de prendre des mesures judiciaires contres ces organisations, ceux qui les soutiennent et les financent », a indiqué un communiqué du ministère de la Défense, précisant que cette décision a été prise sur les « recommandations des services de sécurité généraux ».

Les djihadistes de l’EI ont proclamé fin juin un califat sur les vastes régions conquises ces derniers mois en Irak et en Syrie, où ils font régner la terreur.

Mardi, l’EI a posté une vidéo montrant la décapitation de Steven Sotloff, un journaliste américain qui détenait également la nationalité israélienne, selon les médias israéliens.

Les brigades Abdoullah Azzam, affiliées à Al-Qaïda, revendiquent épisodiquement des tirs de roquettes sur Israël depuis le Liban. Elles ont également revendiqué un attentat à Beyrouth en 2013 contre l’ambassade d’Iran.