La France a proposé une mission européenne aux frontières de Gaza. Le Hamas a exhorté encore une fois les Gazaouis à ignorer les avertissements israéliens avant des frappes aériennes.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, continue de montrer son désaccord avec le Premier ministre en appelant à une incursion terrestre.

Mahmoud Abbas pousse à un cessez-le-feu et demande l’ouverture du passage de Rafah.

L’Egypte restera le médiateur pour la trêve, selon un responsable du Hamas.

Quatre enfants ont été tués dans un raid israélien, l’armée enquête sur leur mort.

Les autorités libanaises ont arrêté deux Palestiniens soupçonnés d’avoir tiré sur Israël.

L’OLP cherche à rejoindre la Cour pénale internationale, a déclaré Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l’OLP.

Pour connaître le récit des événements d’hier, cliquez ici.

Fin du direct

Le Hamas revendique les roquettes sur Tel Aviv

Le Hamas revendique la responsabilité pour le barrage récent sur le centre d’Israël.

L’organisation terroriste a posté sur Twitter qu’il a tiré quatre roquettes M-75 sur Tel Aviv.

La France propose une mission européenne aux frontières de Gaza

La France propose une mission européenne d’aide frontalière aux points de passage entre Gaza et Israël, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

« L’Europe — j’ai proposé hier (cela) à mon collègue égyptien — est prête à faire des choses, notamment à travers ce qu’on appelle Eubam, c’est-à-dire des forces qui pourraient contrôler les passages entre Gaza et Israël », a dit le ministre à la radio France Culture.

En 2005, l’Union européenne avait lancé une mission pour une aide frontalière au point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte. Cette mission avait été suspendue en juin 2007 après l’élection du Hamas à Gaza.

« Les pays arabes ont dit leur soutien, et puis il faudrait obtenir l’accord des cinq membres permanents du Conseil de sécurité », a ajouté Laurent Fabius.

Pour Paris, une réactivation de la mission européenne aux points de passage autour de la bande de Gaza permettrait d’aider à avoir une trêve durable entre Israël et les Palestiniens qui réponde aux besoins légitimes des deux parties en termes de sécurité et en termes d’accès.

Cette question pourrait être évoquée cette semaine par les dirigeants européens à l’occasion d’un sommet extraordinaire convoqué à Bruxelles.

« Si on se repose uniquement sur la bonne volonté des deux parties, on risque d’y être encore dans un temps indéfini ». « La solution est connue, il faut vraiment que la communauté internationale se réunisse autour de ça », a estimé le ministre français, en réaffirmant la nécessité d’obtenir rapidement un cessez-le-feu conduisant à une trève entre les belligérants.

– AFP

En dépit de l’avertissement de l’armée, les Gazaouis restent

Les résidents de Shuja’iya et Zeitoun ne quittent pas leurs maisons, en dépit de l’ultimatum israélien publié plus tôt ce matin, ont indiqué des sources palestiniennes dans la bande de Gaza au Times of Israel.

Seul un petit nombre de résidents palestiniens dans les quartiers Est de la ville de Gaza partent en raison des messages de l’armée, exhortant les civils à partir à 8 h.

Ces résidents-là se démarquent par rapport aux 18 000 habitants de Beit Lahiya qui ont quitté leurs foyers plus tôt cette semaine, après un avertissement de l’armée.

– Avi Issacharoff

Elkin fustige Lapid

Zeev Elkin (Likud) fustige Yair Lapid ministre des Finances, pour défaut de comparaître devant la Commission de la Knesset des Affaires étrangères et de la Défense, qui ce matin discutait d’un arrangement de compensation pour les propriétaires d’entreprise et les employés touchés par l’opération Bordure protectrice.

« La chaise vide de Lapid résonne et symbolise le mépris qu’il a pour les résidents du sud », a dit Elkin, qui est à la tête de cette commission influente de la Knesset.

Likud MK Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

Même si les habitants de la périphérie sud d’Israël ne sont pas la principale clientèle du parti centriste Yesh Atid de Lapid, un ministre des Finances doit assumer la responsabilité de tous les citoyens, a fulminé Elkin.

« Je préférerais qu’au lieu de traîner devant les caméras de télévision dans le sud, le ministre des Finances aurait trouver le temps, au cours d’un combat qui dure depuis plus d’une semaine, de trouver une solution à la situation des des centaines de milliers d’Israéliens ».

– Raphaël Ahren

Le renvoi de Danon : « une victoire pour le Hamas »

Fawzi Barhoum, un porte-parole du Hamas, a qualifié le renvoi du vice-ministre de la Défense Danny Danon de « victoire pour la résistance. »

Le licenciement témoigne de la capacité du Hamas à saper le gouvernement israélien, et « reflète la profondeur de la crise de la résistance infligée à l’occupation », dit-il.

Le Hamas exhorte les Gazaouis à ignorer les avertissements israéliens

Le Hamas incite les résidents à ignorer les avertissements de l’armée pour évacuer Beit Lahiya, Shuja’iya et Zeitoun, rejetant une « guerre psychologique ».

« Il n’y a pas besoin de s’inquiéter de ces avertissements […], ou de s’en soucier. N’y répondez sans aucun prétexte », a déclaré un communiqué du ministère de l’Intérieur.

« Cela fait partie de la guerre psychologique, visant à perturber le front intérieur. »

Les dépliants de l’armée israélienne ont été distribués à quelque 100 000 habitants de Gaza.

L’armée frappe sur Beit Lahiya

L’armée israélienne vise les lance-roquettes souterrains situés dans le nord de la bande de Gaza de Beit Lahiya, quelques heures après que les résidents soient prévenus de fuir, rapporte Ynet.

Il n’y a aucun rapport immédiat des victimes.

7 roquettes explosent à Eshkol dans des zones ouvertes

Pas de victimes n’est à signaler pour le moment.

Alors que les roquettes tombent, les Juifs de France s’installent dans le sud

Au milieu des tirs de roquettes continus depuis la bande de Gaza, quelque 400 immigrants juifs français – dont 195 mineurs et 18 bébés – vont atterrir en Israël plus tard dans la journée d’aujourd’hui.

Soixante des nouveaux arrivants se rendront vers les villes d’Ashdod et Ashkelon, soient les deux villes qui continuent d’être saturées par les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

Une centaine d’immigrants s’installent à Tel Aviv et au centre d’Israël, 130 à la ville côtière de Netanya, et environ 50 à Jérusalem, selon un communiqué de l’Agence juive.

L’envoyé israélien en Afrique du Sud convoqué

L’ambassadeur d’Israël à l’Afrique du Sud, Arthur Lenk, sera convoqué au ministère des Affaires étrangères du pays à Pretoria pour expliquer l’opération Bordure protectrice, selon les médias sud-africains.

La ministre des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane a déclaré à SABC News que Lenk sera appelé à expliquer les frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza, qui ont jusqu’ici tué plus de 200 Palestiniens.

Selon des militants pro-palestiniens, le hashtag #ExpelIsraeliAmbassadortoSA (renvoyer l’ambassadeur israélien) a été une tendance depuis des jours sur Twitter en Afrique du Sud.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a été extrêmement critique de la campagne d’Israël contre les terroristes dans la bande de Gaza, qui ont tiré plus de 1 000 roquettes sur des civils israéliens.

– Raphaël Ahren

3 morts Palestiniens dans une frappe israélienne

Trois Palestiniens ont été tués mercredi à la mi-journée par une frappe israélienne à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon les secours dans l’enclave palestinienne.

Cinq autres personnes ont été blessées dans le même raid, a annoncé le porte-parole des services d’urgence Achraf al-Qoudra, précisant qu’un avion militaire israélien avait « tiré sur une voiture ».

– AFP

Les Juifs d’Afrique du Sud déposent plainte contre l’ANC

Le Conseil des Juifs d’Afrique du Sud a déposé une plainte formelle auprès de la Commission des droits de l’homme suite à un post antisémite sur Facebook posté par un fonctionnaire de l’African National Congress, le parti au pouvoir.

Samedi, Rene Smit, de l’ANC du Cap, a posté sur sa page Facebook une image d’Adolf Hitler intitulée « Oui, tu avais raison », suivie par les mots « J’aurais pu tuer tous les Juifs, mais j’ai laissé certains d’entre eux pour que vous sachiez pourquoi je les tuais ».

Ce discours haineux est inacceptable en Afrique du Sud, a déclaré la présidente du comité Mary Kluk. « Le message véhiculé par le post est que la nature du peuple juif partout dans le monde est si intrinsèquement mauvaise qu’elle justifie l’assassinat de six millions de Juifs par les nazis, » dit-elle. « La liberté d’expression est une valeur démocratique importante, mais on ne peut faire qu’elle prenne la forme d’une rhétorique de haine contre les autres, que ce soit sur la base de la race, de la religion, de l’origine ethnique ou d’autres motifs. »

Le post de Smit constitue une violation grave de l’interdiction de la propagande haineuse qui figure dans une des chartes du pays qui condamne la discrimination, a fait savoir le Conseil des députés dans un communiqué. Plus précisément, Smit a violé l’interdiction de la discrimination par voie de « la diffusion de toute propagande ou d’une idée, qui promeut la supériorité ou l’infériorité raciale d’une personne », dit l’organisation.

«Ce qui a été publié viole les droits fondamentaux à l’égalité et la dignité humaine tel qu’ils sont consacrés dans la Déclaration des droits de l’homme, et constituent une incitation potentielle de violence contre les Juifs en particulier ».

Raphaël Ahren

Mogherini « extrêmement préoccupée par les morts à Gaza »

La ministre italienne des Affaires étrangères Federica Mogherini, en Israël pour une visite d’Etat, a confié au président Shimon Peres que le nombre de morts à Gaza est « extrêmement préoccupant », et appelle à un cessez-le feu immédiat.

« Ma visite à Ashdod hier m’a montré la pression physique et psychologique forte sur ​​les gens. En tant que mère, je comprends très bien la pression et la tension là-bas et dans le même temps le nombre de victimes civiles dans la bande de Gaza est extrêmement préoccupant. Je pense que c’est dans l’intérêt des peuples israélien et palestinien, en particulier à Gaza, pour arrêter cela », a précisé la ministre.

Les responsables de la santé de Gaza disent que le nombre de morts s’élève à 205, après plus de huit jours de combats. Il n’est pas clair encore combien d’entre eux sont des civils.

Mogherini a parlé également de la radicalisation accrue au Moyen-Orient, et de la montée de l’antisémitisme en Europe.

« La région est tendue et il y a ce risque de radicalisation dans le monde arabe et aussi en Europe, où nous savons que nous devons faire attention au risque de l’antisémitisme, en particulier ces jours-ci ».

Peres a déclaré : «C’est une situation claire aujourd’hui, parce que l’Egypte a proposé un cessez-le feu. Israël a accepté. La Ligue arabe a accepté. Le seul qui a refusé et continue le feu est le Hamas ».

« Nous essayons de défendre nos propres gens, comme il se doit, et nous essayons aussi difficile que cela soit, à ne pas frapper les gens innocents à Gaza », a-t-il ajouté.

Une maison endommagée par des fragments de roquettes à Tel Aviv

Une résidence à Kfar Shalem au sud de Tel Aviv a subi des dommages à partir de fragments de roquettes, après que le Dôme de fer ait intercepté le projectile sur la ville tôt ce matin.

Les éclats d’obus ont pénétré dans le toit et percé un trou à travers l’une des chambres.

Il n’y a pas eu de blessés.

Les membres de la famille dont dis à la Deuxième chaîne que les éclats ont frappé leur maison cinq bonnes minutes après l’interception.

Un autre fragment est tombé près d’une école à Bnei Brak. Les enfants reçoivent un traitement médical pour choc suite à cette scène.

Meurtre d’Abou Khdeir : les suspects sont inculpés

Le Bureau du Procureur de la République annonce que l’Etat va déposer un acte d’accusation contre les personnes soupçonnées du meurtre de Mohammad Abou Khdeir qui a été tué au début du mois.

L’acte d’accusation sera déposé à la Cour de district de Jérusalem, à 11h jeudi.

Mitch Ginsburg

Une roquette est tombée à la périphérie de Gaza

La sirène était retenti quelques instants avant.

Un immeuble a été légérement endommagé selon la Deuxième chaîne.

Hiddush fustige la cour rabbinique pour les abris séparés

Ḥiddush, une ONG qui promeut la liberté religieuse en Israël, dénonce les abris qui séparent les hommes et les femmes dans un tribunal rabbinique d’Ashdod.

« Cette affaire montre à quel point il est important de faire avancer la législation en vertu de laquelle la discrimination contre les femmes dans la sphère publique sera une infraction pénale, » a dit dans un communiqué le Rabbi Uri Regev, en chef de ḥiddush.

Regev lance un appel pour le mariage civil en Israël, ce qui permettrait aux Israéliens de rester à l’écart de l’institution « sombre » de la cour rabbinique.

« Les signes dans le tribunal rabbinique [abris] sont une preuve supplémentaire que les tribunaux rabbiniques sont un endroit hostile et discriminatoire pour les femmes, et combien il est essentiel de créer une alternative, [à savoir] le mariage civil et le divorce. De cette façon, la majorité de la population, qui déteste le traitement fait aux femmes par les tribunaux rabbiniques, pourrait éviter tout contact avec cette sombre institution ».

L’affaire en question a fait l’objet d’un débat houleux lors de l’opération Pilier de la défense en 2012, lorsque les images d’un abri séparant les hommes et les femmes a déclenché la fureur sur les médias sociaux.

Liberman appelle à une incursion terrestre

Lors d’une visite à Ashkelon, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman appelle à une opération terrestre dans la bande de Gaza pour restaurer le calme dans le sud.

« Nous ne pouvons pas promettre un été normal pour nos enfants sans incursion terrestre dans la bande de Gaza,» dit-il.

Liberman affirme que le gouvernement israélien n’a pas besoin de contrôler la bande de Gaza, mais il faut débarrasser l’enclave côtière de ses terroristes.

En ce qui concerne les rumeurs de conflits entre lui et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre des Affaires étrangères dit : « Le gouvernement parle d’une seule voix ; tout le monde veut rétablir la sécurité pour le peuple israélien ».

Mais sur la meilleure façon d’accomplir cela, dit-il, il existe des différences d’opinion.

Sirènes à Kyriat Gat

Les sirènes ont retenti dans la ville du Sud et dans la région d’Ashdod, mais pas dans la ville-même

Abbas demande l’ouverture du passage de Rafah

L’Autorité palestinienne va proposer à l’Egypte qu’elle ouvre le passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte sous la surveillance et la sécurité de l’AP, dans le cadre des négociations pour un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

Le Président de l’AP Mahmoud Abbas présentera cette offre au président égyptien lors de leur réunion au Caire demain. Il va également rencontrer le chef du Hamas Khaled Meshaal soit au Caire soit à Ankara.

Le Hamas a exigé que le passage de Rafah soit ouvert, dans le cadre de ses exigences pour une trêve. Israël ne devrait pas s’opposer à la mesure, si forces de l’AP y sont déployées, selon des sources officielles.

Avi Issacharoff

Sirènes à Dimona, Arad et Yeruham

Les sirènes ont retenti dans ces trois villes du Sud

Manifestation pro-palestinienne samedi à Paris

Une grande manifestation pro-palestinienne à Paris est prévue pour samedi, et a déjà recueillie 5 300 personnes qui prévoient d’y assister, d’après la page Facebook de l’événement.

Après une manifestation violemment anti-israélienne à Paris dimanche dernier, de violents affrontements ont éclaté dans la ville, et des centaines de Juifs ont été piégés dans la synagogue située rue de la Roquette à Paris.

Roquette interceptée à Kiryat Gat

Le Dôme de fer intercepte une roquette.

D’autres missiles qui visaient Dimona et Yeruham auraient atterri dans des zones ouvertes, ne causant ni dommage, ni blessé.

Le Washington Post soutient Israël et critique le Hamas

Un éditorial du Washington Post fustige la tactique du Hamas qui vise à « retourner l’estomac », faisant valoir que l’organisation terroriste cherche la mort de civils palestiniens pour gagner la faveur internationale. Le document fait aussi l’éloge des mesures militaires israéliennes pour limiter les pertes civiles dans la bande de Gaza.

« Pourquoi le Hamas insiste-t-il sur la poursuite de la lutte quand il se porte si mal? ». La seule réponse plausible est « le retournement d’estomac » : le mouvement islamique calcule qu’il peut gagner les concessions qu’il a encore à obtenir d’Israël et de l’Égypte non pas par la suppression d’Israël, mais en perpétuant le meurtre de son propre peuple à la suite des contre-attaques israéliennes.

Plus de 200 personnes, y compris un certain nombre d’enfants, sont déjà morts dans la bande de Gaza. Le Hamas calcule probablement que plus de décès inciteront les gouvernements occidentaux à faire pression sur Israël pour s’accorder aux exigences du Hamas, écrit le WP.

« A son crédit, Israël a utilisé la technologie sophistiquée, y compris des messages de texte ciblés et des missiles d’avertissement fictifs, afin de minimiser les pertes civiles. Mais les gens innocents seront inévitablement tués dans des attaques sur les lanceurs et les usines de missiles qui sont délibérément placées dans des zones densément peuplées ».

Les termes du Hamas pour une trêve

Les conditions du Hamas pour une trêve de dix ans exigent la libération des prisonniers libérés à l’origine lors de l’échange de prisonniers de 2011 pour le soldat Gilad Shalit et de nouveau arrêtés après le 12 Juin suite au meurtre des trois adolescents israéliens, rapporte la Deuxième chaîne.

En outre, l’organisation terroriste exige que tous les passages vers la bande de Gaza soient ouverts, et que le passage de Rafah vers l’Egypte soit fixé par les forces des Nations Unies. Il appelle à la mise en place d’un aéroport dans la bande de Gaza, que les zones de pêche soient élargies, et que l’aviation israélienne modifie les voies de migration de telle sorte qu’il n’y ait aucun survol de l’enclave côtière.

La France propose des observateurs aux points de passage

La France a proposé que l’Union européenne pourrait mettre en place des missions d’observation aux passages frontaliers entre la bande de Gaza et Israël pour essayer d’encourager une trêve durable entre les deux parties.

« L’Europe … est prête à faire des choses, notamment à travers ce que nous appelons l’EUBAM, qui sont les forces qui pourraient contrôler les mouvements entre Gaza et Israël, » a dit le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius à la radio française.

L’UE a mis en œuvre une opération similaire en 2005 au point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte.

En coopération avec des responsables palestiniens et israéliens, la mission de 70 policiers européens a surveillé les mouvements des personnes, des biens et des véhicules au passage de Rafah, seule fenêtre de la bande de Gaza vers le monde extérieur qui contourne Israël.

Mais cela a été suspendu en juin 2007 après que le Hamas ait pris le pouvoir dans la bande de Gaza.

AFP

2 roquettes interceptées sur Ashkelon, une 3ème fait des dégâts matériels

Le Dôme de fer intercepte deux missiles sur la ville méridionale d’Ashkelon.

Une troisième roquette tombe à côté d’une maison dans un quartier résidentiel, à proximité de l’endroit où sont situés le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman et le ministre norvégien des Affaires étrangères, Børge Brende, selon Ynet.

La structure est endommagée, mais aucun blessé n’est à signaler.

Deux autres missiles atterrissent dans des espaces ouverts.

Les revendications du Hamas

Le site Internet d’informations hébreu NRG présente les dix conditions que le Hamas exige pour un cessez-le-feu qui durerait dix ans. Leur source est un haut responsable palestinien.

La première condition est que l’armée retire ses tanks et les mettent plus à l’intérieur des terres d’Israël, pour permettre aux agriculteurs palestiniens d’accéder aux terres à proximité de la frontière entre Gaza et Israël.

Le groupe terroriste appelle à la libération de tous les prisonniers arrêtés dans le cadre de l’opération Gardien de nos frères, suite à l’enlèvement du 12 juin de Naftali Fraenkel, 16 ans, Eyal Yifrach, 19 ans, et Gil-ad Shaar,16 ans.

Le Hamas exige que le blocus soit levé sur toutes ses frontières, que le passage de Rafah soit ouvert et placé sous contrôle de l’ONU, appelle à la création d’un aéroport et d’un port qui seront sous la supervision des Nations unies.

Il demande l’extension de sa zone de pêche à dix kilomètres.

Le Hamas affirme que les frontières de la bande de Gaza doivent être contrôlées par les troupes de l’ONU, et déclare qu’Israël ne doit pas intervenir dans l’accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas.

La liste des demandes exige aussi qu’Israël assouplisse les restrictions sur les Palestiniens qui veulent prier sur le mont du Temple, et appelle à renforcer le développement dans l’enclave côtière et la restauration de ses infrastructures.

Pas de commentaires du bureau de Netanyahu

Le bureau du Premier ministre refuse de commenter les rapports détaillant les conditions du Hamas pour un cessez-le-feu avec Israël.

Bilan de l’armée israélienne aujourd’hui

Sept roquettes touchent le sud d’Israël

Le Hamas promet de continuer à tirer

Le Hamas promet de continuer les tirs de roquettes tant que ses demandes ne sont pas satisfaites.

Le Hamas vient d’envoyer un message aux Israéliens dans lequel il dénigre le gouvernement israélien car il refuse d’accéder à ses exigences pour un cessez-le-feu.

« Votre gouvernement a affirmé hier qu’il a cessé le feu, mais sans accepter de mener à bien nos conditions et il pense que nous allons nous dépêcher de procéder au cessez-le-feu, mais au contraire, nous nous dépêchons de frapper partout en Israël, de Dimona à Haïfa, vous contraignant à vous cacher dans des abris comme des souris », dit le texte.

« Nous vous avertissons encore : si votre gouvernement n’est pas d’accord avec toutes nos conditions, tout Israël restera une cible légale sous notre feu », dit le Hamas.

Un responsable du Hamas en Egypte pour évoquer une trêve à Gaza

Un responsable du Hamas doit rencontrer mercredi au Caire un médiateur égyptien pour discuter des efforts de ce pays visant à mettre fin aux hostilités entre le mouvement islamiste palestinien et Israël, a indiqué un responsable palestinien.

Le président palestinien Mahmoud Abbas est également attendu dans la capitale égyptienne dans la journée pour des discussions sur un éventuel cessez-le-feu.

Le Hamas, qui contrôle Gaza sur le plan sécuritaire, avait rejeté la trêve proposée lundi par l’Egypte sans un accord global sur la fin du blocus de Gaza, l’ouverture du poste-frontière avec l’Égypte et la libération de détenus.

« Une réunion doit se tenir cet après-midi entre un responsable du Hamas et un représentant de la direction égyptienne », a déclaré Azzam al-Ahmed, un responsable du Fatah du président Mahmoud Abbas, lors d’une réunion de la Ligue arabe au Caire.

– AFP

L’Egypte restera le médiateur pour la trêve, selon le Hamas

Un responsable du Hamas à Gaza raconte au Times of Israel que l’Egypte restera le médiateur entre Israël et le Hamas dans le cadre des efforts de cessez-le-feu.

Il dit que le Hamas a été irrité par la publication des détails de la proposition égyptienne, alors qu’elle a été remise à un représentant de Gaza, et sans consultation du Caire avec le Hamas.

« Mais nous n’avons pas dit que nous ne voulons pas les Egyptiens. Ils ne consultent pas avec nous, mais la connexion avec eux se poursuit. Le contact entre le renseignement égyptien et le Hamas reste inchangé. Il y a beaucoup de fonctionnaires qui tentent de servir de médiateur, mais il n’y a pas de canal viable autre que les Egyptiens », dit-il.

Demain, le représentant du Hamas en Egypte, Moussa Abou Marzouk, rencontrera le président de l’AP Mahmoud Abbas au Caire.

De là, Abbas se rendra à Ankara où il peut se réunir avec le chef du Hamas, Khaled Meshaal.

– Avi Issacharoff

Le Hamas rejette la proposition de cessez-le-feu égyptienne ratée

Le Hamas rejette officiellement le cessez-le-feu égyptien valable pendant six heure mardi – alors que le Haas continuait de tirer, Israël avait stoppé ses frappes.

« Les résultats des discussions au sein des institutions internes du mouvement était de rejeter la proposition et donc, le Hamas a informé l’Egypte la nuit dernière, il s’excuse de ne pas l’avoir acceptée, » a dit le porte-parole Sami Abu Zuhri, cité par Reuters.

4 enfants tués dans un raid israélien

Quatre enfants ont été tués mercredi après-midi à Gaza, selon les services de secours, lors de frappes israéliennes auxquelles ont assisté des journalistes de l’AFP.

Plusieurs frappes ont détruit une cabane sur une plage, où se trouvait un groupe d’enfants, à 200 mètres d’un hôtel de la ville de Gaza où résident des journalistes.

– AFP

Roquette interceptée à Sderot

Le système anti-missile Dôme de fer a au moins intercepté une roquette.

Pas de blessés à déplorer pour le moment.

Bilan des pertes humaines et des tirs de roquettes

Seize Palestiniens, dont cinq enfants, ont été tués mercredi, au neuvième jour d’une offensive aérienne israélienne contre la bande de Gaza dans laquelle 213 Palestiniens ont péri au total, selon les services de secours palestiniens.

Depuis le 8 juillet, le Hamas a tiré plus de 1 200 roquettes contre le territoire israélien – qui ont fait un mort mardi – et l’armée israélienne a annoncé avoir mené 1 500 raids à Gaza.

– AFP

Identités des 4 enfants tués à Gaza

Le ministère de la Santé du Hamas a donné les noms des quatre enfants tués sur la plage de Gaza par un bombardement naval israélien : Zakaria Ahed Bakr, 10 ans, Ahed Atef Bakr, 10 ans, Mohammed Ramez Bakr, 11 ans, et Ismail Mohammed Bakr, 9 ans.

Il n’y a pas de commentaire immédiat de l’armée israélienne.

Liberman et le ministre norvégien se mettent à l’abri

Au cours d’une visite conjointe à Ashkelon, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman et le ministre norvégien des Affaires étrangères Børge Brende se sont précipités à l’abri après qu’une roquette ait été lancée sur la ville.

Après avoir quitté l’abri, Liberman a souligné que l’incident « a montré une fois de plus ce que nous vivons aujourd’hui ».

« Nos enfants méritent un été en toute sécurité et sans crainte », a-t-il déclaré, cité par la Deuxième Chaîne.

Le Hamas revendique la responsabilité des tirs sur Netivot

Le Hamas revendique la responsabilité du tir de trois roquettes sur la ville méridionale de Netivot il y a quelques instants.

Deux roquettes ont été signalés interceptées par le système de défense antimissile Dôme de fer.

Renfort de 8 000 réservistes approuvé

Le cabinet de sécurité a approuvé l’envoi de 8 000 réservistes supplémentaires, a rapporté la Deuxième chaîne.

Ce qui revient au nombre maximum de 50 000 réservistes.

Sirènes à Eshkol

Le conseil régional d’Eshkol est situé le long de la frontière avec Gaza.

Infographie ‘Palestine under attack’ publiée par l’OLP

Le Département des Affaires des négociations de l’OLP se joint à la mêlée des médias et publie une infographie détaillant ce qu’il appelle les « agressions continues de l’Etat d’Israël » à partir du 30 juillet, 2013 – la date des négociations sous l’égide des Etats-Unis a commencé l’été dernier – jusqu’au 16 juillet 2014.

Parmi les statistiques, il met dans le tableau fouillis et souvent déroutant, qu’Israël a tué 111 Palestiniens dans la dernière année, sans compter les 205 tués dans l’opération Bordure protectrice, et en a arrêté plus de 5 000.

Infographie 'Palestine under attack' publiée par le département des négociations de l'OLP

Infographie ‘Palestine under attack’ publiée par le département des négociations de l’OLP

Rapports de l’offre de trêve grandement exagérés

Des sources en Egypte et dans le mouvement du Hamas disent que les rapports publiés plus tôt aujourd’hui d’une offre du Hamas qui verrait une trêve de dix ans entre le Hamas et Israël sont inexacts et doivent être pris avec des pincettes.

Tirs contre Israël : arrestation de deux Palestiniens au Liban

Deux Palestiniens, soupçonnés d’être impliqués dans des tirs de roquettes contre le nord d’Israël, ont été arrêtés mardi par les services de renseignements de l’armée libanaise, a indiqué mercredi l’armée dans un communiqué.

« Deux frères palestiniens Khalil et Hassan Kharraz, arrêtés mardi, ont reconnu avoir transporté des roquettes les 13 et 14 juillet vers le lieu où elles ont été tirées sur la Palestine occupée (Israël) », a ajouté l’armée.

Du 11 au 14 juillet, au moins neuf roquettes ont été tirées du sud du Liban vers Israël.

L’armée israélienne a riposté par des tirs d’artillerie contre le territoire libanais.

– AFP

L’OLP cherche à rejoindre la Cour pénale internationale

L’Autorité palestinienne va demander à rejoindre le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, ce qui signifie qu’il sera en mesure de poursuivre Israël pour crimes de guerre, selon un haut responsable de l’Organisation de libération de la Palestine.

« Nous avons déjà écrit la lettre. Nous avons juste besoin de l’envoyer », confie la membre du comité exécutif de l’OLP Hanan Ashrawi au Times of Israel.

« On en a marre des crimes de guerre israéliens. »

Hanan Ashrawi, membre de l'OLP (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Hanan Ashrawi, membre de l’OLP (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Si la campagne d’Israël dans la bande de Gaza se poursuit, la lettre sera envoyée « plutôt tôt que tard », a-t-elle menacé, refusant toutefois de dire quand l’AP prévoit exactement de rejoindre la CPI.

– Raphaël Ahren

Roquette interceptée à Ashkelon

6 roquettes ont été interceptées à Ashkelon, dont une qui a été interceptée par le Dôme de fer.

L’armée enquête sur la mort des 4 enfants tués

L’armée israélienne enquête sur les décès signalés de quatre enfants palestiniens sur la plage de Gaza au début de cet après-midi.

Selon Israel Radio, l’armée israélienne a nommé le major-général Noam Tibon pour enquêter sur toutes les frappes israéliennes sur la bande de Gaza lors de l’opération Bordure protectrice où des civils ont été tués.

Le nombre de morts s’élève à 212 Palestiniens, dont la moitié sont des civils, selon l’armée.

Une incursion terrestre serait très probable

Selon un responsable militaire israélien de haut rang interrogé par le New York Times, la probabilité d’une incursion israélienne dans la bande de Gaza est « très élevée ».

« Si vous voulez combattre efficacement le terrorisme, vous devez être présent, les bottes sur le terrain, » a dit le fonctionnaire américain.

Selon la Deuxième chaîne, Israël attend de voir les résultats des efforts égyptiens pour parvenir à un cessez-le-feu.

Des roquettes atterrissent près d’une école à Ashdod

Une roquette a explosé dans une cour d’école à Ashdod peu après un tir de barrage a été lancé à partir de la bande de Gaza.

Pas de blessés sont signalés, et les dégâts n’ont pas encore été signalés.