Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a appelé mardi à une coopération des services de renseignements du « monde libre » contre l’Etat islamique (EI).

« Pour arrêter et vaincre l’Etat islamique, nous avons appris depuis le 11 septembre, qu’il faut une coopération des services de renseignements des pays du monde libre, des échanges d’expériences et une coopération opérationnelle dans certains domaines », a affirmé le ministre, dont le propos ont été diffusés par la radio publique.

L’Etat islamique, qui a conquis de vastes territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak, est un groupe djihadiste ultra-radical qui a commis de nombreuses exactions.

« Le monde libre s’est jusqu’à présent montré trop tolérant face aux organisations, aux entités terroristes et aux pays qui soutiennent le terrorisme tel que l’Iran », a ajouté Moshe Yaalon.

Amos Yaldin, ancien chef de renseignements militaires et actuel directeur de l’Institut pour les Etudes sur la sécurité nationale de l’université de Tel Aviv, interrogé par la radio sur une coopération internationale contre l’EI, a indiqué qu’Israël partageait ses renseignements avec ses alliés.

« Les renseignements que nous recueillons sur le Moyen-Orient face à une série de menaces : l’Iran, le Hezbollah, sur ce qui se passe en Syrie, sur les organisations terroristes dans le Sinaï, dans la bande de Gaza, sont de très bonne qualité et nous les partageons avec nos alliés », a affirmé ce général de réserve.

Israël a ajouté mercredi dernier l’EI et les brigades Abdallah Azzam sur la liste des organisations qu’il considère « illégales ».

Cette mesure permet de prendre des mesures judiciaires « contre ces organisations, ceux qui les soutiennent et les financent », avait indiqué le ministère de la Défense.

L’EI a diffusé le 2 septembre une vidéo montrant la décapitation de Steven Sotloff, un journaliste américain qui détenait également la nationalité israélienne. C’est le second journaliste américain après James Foley à être exécuté par ce groupe.

Les brigades Abdallah Azzam, affiliées à Al-Qaïda, revendiquent épisodiquement des tirs de roquettes sur Israël depuis le Liban.