24ème jour de l’opération « Bordure Protectrice » – Mercredi a été la journée où les frappes aériennes israéliennes sur Gaza ont été les plus lourdes. Trois soldats israéliens ont été tués dans un immeuble piégé. Le cabinet de sécurité a approuvé les frappes en cours sur le Hamas, tandis que l’armée israélienne a continué la destruction des tunnels d’attaque du Hamas.

56 soldats et 3 civils ont été tués du côté israélien en trois semaines de combats, tandis que les responsables de la santé de Gaza estiment que le nombre de morts avoisine les 1 300. Israël affirme que, parmi eux, des centaines de personnes sont des membres du Hamas.

merci d’avoir suivi le blog.

Fin du direct

L’Autorité palestinienne veut rejoindre la CPI

L’Autorité palestinienne a décidé d’adhérer au Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale, et dans un premier temps de se joindre à la Cour Pénale Internationale (CPI).

Des sources à Ramallah ont dit à la radio militaire que l’Autorité palestinienne attendait un avis juridique après quoi elle rejoindrait les 139 pays signataires.

Le changement donnerait à l’Autorité palestinienne la possibilité de déposer plainte contre Israël pour «crimes de guerre» comme elle a menacé à plusieurs reprises de le faire, mais elle s’exposerait à des allégations similaires.

Plus tôt ce mois-ci, l’envoyé palestinien à l’ONU Ibrahim Kraishi a dit que le «point faible palestinien» en termes de droit international était le tir aveugle de roquettes sur Israël.

« Les missiles qui sont maintenant lancés contre Israël, chaque missile constitue un crime contre l’humanité, qu’il touche sa cible ou qu’il la manque, car il vise des cibles civiles », a déclaré Kraishi à la télévision palestinienne, dans un clip diffusé et traduit par l’observatoire MEMRI.

D’après le Hamas, Tsahal aurait bombardé une mosquée, près d’une école de l’UNRWA

Les médias du Hamas affirment qu’Israël a attaqué une mosquée à côté d’une école de l’UNRWA dans le nord de Gaza, rapporte la radio israélienne.

Deux Palestiniens auraient été gravement blessés, et d’autres résidant dans les installations de l’ONU auraient été blessés par des éclats d’obus.

Il n’y a aucune confirmation indépendante de la frappe, qui, si elle est vraie, vient un jour après qu’Israël ait frappé une autre école de l’UNRWA, tuant 15 personnes et ravivant la critique internationale.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle mènerait une enquête sur l’incident.

L’armée israélienne a également frappé mardi matin un certain nombre de mosquées qui, selon elle, étaient utilisées comme des installations militaires.

Tsahal a frappé 20 cibles au cours de la nuit

L’armée israélienne a visé 20 sites pendant la nuit, y compris « cinq centres de commandement terroriste » a fait savoir l’armée dans un communiqué.

Dans les dernières 24 heures, l’armée a attaqué 110 cibles dans la bande de Gaza.

Quelques 140 soldats sont hospitalisés en raison de blessures subies au combat, selon la Deuxième chaîne. 14 sont dans un état grave, et 32 sont modérément blessés.

Peri : Un cessez-le-feu « raisonnable » pourrait être approuvé par les ministres

Le ministre de la Science et de la Technologie Yaakov Peri a affirmé à la radio israélienne que si une « proposition de cessez-le-feu raisonnable » est présentée au cabinet de sécurité, la majorité des ministres la supporteront.

Peri, qui est membre de ce cabinet de huit personnes, chargé de guider l’effort de guerre d’Israël, ajoute que la phase militaire de la campagne de Gaza doit être suivie d’une solution diplomatique.

Tsahal découvre des tunnels, des armes et des informations sensibles

Au cours de perquisitions dans la bande de Gaza, les soldats de l’armée israélienne de la brigade Givati ​​ont découvert des informations sensibles recueillies par le Hamas sur Tsahal, de nombreuses armes, et un grand nombre de tunnels utilisés comme des bunkers reliant une chaîne de maisons, a rapporté le site Walla.

300 000 Israéliens auraient quitté le sud d’Israël

La Deuxième chaîne signale que quelque 300 000 habitants du sud d’Israël ont quitté leur foyer depuis le début de l’opération en raison de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza et la menace d’infiltrations.

Possibilité de dissolution d’une ligue radicale de défense juive

Le ministère français de l’Intérieur étudie la possibilité d’une dissolution de la Ligue de défense juive (LDJ), un groupe de militants radicaux impliqués dans de récents affrontements avec des manifestants propalestiniens.

L’information a été révélée par le quotidien français Libération, peu avant l’organisation jeudi à Paris d’un « grand rassemblement » de soutien à Israël, engagé depuis plus de trois semaines dans un conflit meurtrier avec le Hamas palestinien.

« Nous procédons à l’analyse juridique la plus fine possible dans le respect du droit », a confirmé à l’AFP une source proche du dossier.

La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait jugé cette organisation « dans l’excès », « dans des actes qui peuvent être répréhensibles et qui doivent être condamnés ».

La LDJ est sous le feu des critiques depuis que certains de ses membres se sont violemment affrontés avec des militants propalestiniens le 13 juillet, près d’une synagogue à Paris. Le groupe vient aux abords des synagogues pour en renforcer la protection.

Plusieurs actes antisémites ont émaillé des manifestations de solidarité avec le peuple palestinien ces derniers jours à Paris et en banlieue parisienne.

La LDJ se défend de tout acte illégal en France bien qu’elle s’inspire de la Jewish Defense League, qualifiée de « groupe terroriste » par le FBI en 2001 et qu’elle arbore l’emblème (un poing brandi dans une étoile de David noire sur fond jaune) d’un parti nationaliste religieux interdit en Israël, le Kach.

Des voix s’étaient élevées ces derniers jours pour demander sa dissolution, notamment au parti communiste et au front de gauche, mais aussi de l’Observatoire national contre l’islamophobie, une composante du Conseil français du culte musulman (CFCM) vent debout contre « une association extrémiste, raciste et qui pratique la violence ».

Les agissements de la LDJ provoquent un certain embarras parmi les responsables de la première communauté juive d’Europe (5 à 600 000 membres), qui assurent ne pas réclamer sa présence devant les synagogues.

Le président du Conseil des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, a déclaré jeudi n’entretenir aucune relation avec la LDJ.

Gil Taieb (g) et Roger Cukierman à la tête du CRIF (Crédit : AFP)

Gil Taieb (g) et Roger Cukierman à la tête du CRIF (Crédit : AFP)

« Nous ne partageons ni leur idéologie ni leurs méthodes », a déclaré sur la radio RMC le président de l’organe de représentation politique de la communauté juive. « C’est une minuscule organisation, d’après ce que je sais, composée de quelques dizaines de membres seulement », a-t-il indiqué.

Roger Cukierman s’est étonné que certaines organisations propalestiniennes ne soient pas visées par une éventuelle interdiction.

« Il y a eu des organisations propalestiniennes qui ont commis des violences contre huit synagogues dans la région parisienne récemment », a fait valoir Roger Cukierman. « Est-ce qu’il y a eu des organisations propalestiniennes qui ont également été interdites ? Je n’en ai pas entendu parler, je trouve que c’est un peu surprenant ».

– AFP

Vers un changement d’attitude des Etats arabes ?

Un article du New York Times estime qu’un changement est perceptible chez les dirigeants arabes en ce que leur critique cinglante du Hamas semble outrepasser leur opposition séculaire à Israël.

Le document cite l’analyste Aaron David Miller, qui a servi en tant que négociateur au Moyen-Orient sous plusieurs présidents : « Le dégoût et aussi la peur de certains Etats arabes par rapport à l’islam politique est si forte qu’elle l’emporte sur leur allergie à Benjamin Netanyahu » a-t-il affirmé.

« Je n’ai jamais vu une situation semblable, où vous avez tant de pays arabes acquiesçant à la destruction à Gaza et à l’écrasement du Hamas » dit-il. « Le silence est assourdissant. »

Voici le lien http://www.nytimes.com/2014/07/31/world/middleeast/fighting-political-islam-arab-states-find-themselves-allied-with-israel.html?smid=pl-share&_r=0

 

Le Cabinet va tenir une session spéciale sur la situation sécuritaire

Le cabinet va tenir une session extraordinaire cet après-midi, au cours de laquelle les ministres seront tenus au courant des progrès réalisés par Tsahal, rapporte la radio israélienne.

Il s’agit de la quatrième réunion du cabinet, tenue sur la question depuis le début de l’opération « Bordure Protectrice ».

Navi Pillay accuse Israël de défier délibérément le droit international

La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Navi Pillay, a accusé jeudi Israël de défier délibérément le droit international dans sa guerre contre le Hamas palestinien à Gaza.

Lors d’une conférence de presse, Mme Pillay a condamné les attaques menées par l’armée israélienne à Gaza contre des maisons, des écoles, des hôpitaux et des centres de l’ONU. « Aucune d’entre elles ne semble être accidentelle. Elles semblent être un acte de défi délibéré vis-à-vis des obligations résultant du droit international » que doit respecter Israël, a-t-elle dit.

– AFP

Israël continuera de détruire les tunnels « avec ou sans cessez-le-feu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé jeudi que l’armée israélienne continuerait « avec ou sans cessez-le-feu » à détruire les tunnels dont se sert le Hamas à Gaza pour lancer des attaques en territoire israélien.

« Nous sommes déterminés à achever cette mission avec ou sans cessez-le-feu. Nous n’accepterons donc aucune proposition qui ne permettrait pas à l’armée israélienne de finir ce travail », a déclaré à la presse Benjamin Netanyahu à l’ouverture du conseil des ministres à Tel Aviv.

– AFP

Le Premier ministre australien demande un cessez-le-feu immédiat

Le Premier ministre australien Tony Abbott a appelé à un cessez-le feu immédiat entre Israël et le Hamas.

« Il doit y avoir un cessez-le-feu immédiat entre les deux parties. C’est ce qu’il faut parce que clairement, trop de gens sont en train de mourir. C’est tout simplement terrible ce qui se passe, alors il devrait y avoir un cessez-le-feu », a-t-il déclaré dans une interview à Radio 3AW.

Interrogé pour savoir si Israël avait eu peut-être une réaction exagérée dans son opération militaire, Abbott a admis que ces derniers jours il était « surtout concentré » sur le vol de Malaysian Airlines qui a été abattu au-dessus de l’Ukraine, et moins sur le conflit de Gaza qu’il est donc peu enclin à juger. « Tout ce que je dis, c’est qu’il devrait y avoir un cessez-le-feu immédiat. Car des innocents meurent. Mais, nous devons aussi travailler vers une solution à long terme qui implique la reconnaissance du droit d’Israël à exister derrière des frontières sûres ».

Abbott, considéré comme l’un des plus proches amis d’Israël dans l’arène internationale, a affirmé aussi qu’il n’admettait pas nécessairement « chaque chose que le gouvernement israélien faisait parce que… ils sont capables de faire des erreurs comme tout le monde ».

Il réitère le soutien de Canberra pour le droit d’Israël à l’auto-défense et le droit à un Etat pour les Palestiniens, mais ajoute que «ça doit aller de pair avec la reconnaissance du droit d’Israël à exister derrière des frontières sûres. Le problème au Moyen-Orient, c’est qu’en fin de compte, beaucoup de gens ne sont pas prêts à accepter le droit d’Israël à exister « .

Raphaël Ahren

Les troupes israéliennes tuent un terroriste sortant d’un tunnel

L’armée israélienne affirme que des forces d’infanterie ont tué un terroriste palestinien qui a été repéré sortant d’un tunnel tôt ce matin dans le nord de la bande de Gaza.

Dans un autre incident, l’armée de l’air israélienne a ciblé une équipe de cinq agents palestiniens, « identifiant un coup » a fait savoir Tsahal dans un communiqué.

L’armée israélienne a fait savoir que 16 roquettes ont été tirées sur Israël depuis minuit, dont 10 ont frappé Israël.

La France « condamne » le bombardement meurtrier d’une école de l’ONU à Gaz

Le président français François Hollande a « condamné » mercredi le bombardement meurtrier d’une école des Nations unies dans la bande de Gaza et a réitéré l’appel de la France à un cessez-le-feu immédiat.

M. Hollande « s’associe au secrétaire général des Nations unies qui a jugé ces faits ‘injustifiables' », a poursuivi la présidence dans un communiqué.

« La France exige la mise en place d’un cessez-le-feu immédiat. Tous les efforts doivent converger vers cet objectif », a indiqué la présidence.

– AFP

Tsahal est « morale comme aucune autre armée »

Netanyahu a mis fin à la partie publique de la réunion de son cabinet en déclarant que l’armée israélienne était « morale comme aucune autre armée », et qu’elle était confrontée à « un ennemi qui est cruel comme personne d’autre »

Il a affirmé que l’armée israélienne faisait tout son possible pour éviter de nuire aux civils innocents.

Le Premier ministre a souligné que « chaque soldat est précieux pour nous » et souhaite un rétablissement complet aux troupes blessées.

Un infirmier israélo-arabe qui avait critiqué Tsahal retrouvera son travail

Un infirmier israélo-arabe du Centre Médical Sheba qui avait été suspendu de son poste la semaine dernière après avoir fait une remarque anti-Tsahal sur son profil Facebook a fait son retour au travail après des excuses publiques à l’administration de l’hôpital, rapporte Haaretz.

L’infirmier avait fixé une audience au tribunal du travail de Tel Aviv pour contester les termes de sa suspension. Cependant, l’hôpital et son employé ont travaillé à un accord hier, et ont ensuite annulé l’audience.

La semaine dernière, il avait affiché sur sa page Facebook: « L’armée israélienne, ce sont des criminels de guerre, ils tuent des innocents, et l’Etat affirme : « C’est un accident, et l’incident est à l’étude ».

Dans un incident séparé, un psychologue israélo-arabe employé par la municipalité de Lod a été congédié après s’être réjoui de la mort de 13 soldats de Tsahal, et un docteur israélo-arabe de l’hôpital Shaare Tzedek a été suspendu pour avoir qualifié Tsahal d »assassins’ sur Facebook et avoir posté une image du Premier ministre Benjamin Netanyahu suçant le sang d’un enfant palestinien.

Alors que Netanyahu s’exprime, les roquettes tombent à Sderot

Pendant l’adresse du Premier ministre, les sirènes se sont déclenchées six fois de suite à Sderot.

Selon Ynet, deux roquettes ont explosé dans la ville méridionale – une à proximité d’une école, et une près d’un parc public. Un homme a été légèrement blessé.

La salve de roquettes sur Sderot a fait 3 blessés légers

On compte trois personnes légèrement blessées par des éclats d’obus, quand deux roquettes sont tombées dans la ville de Sderot, selon la Deuxième chaîne. Plusieurs autres personnes sont traitées sur place à cause du choc.

Le Dôme de fer a intercepté six autres roquettes au cours de la dernière salve, selon Walla.

Tirs en Cisjordanie : pas de blessés

L’Agence de news palestinienne Maan rapporte que des Palestiniens ont ouvert le feu sur l’implantation de Shavei Shomron en Cisjordanie.

Les soldats de Tsahal ont riposté, mais aucun blessé n’est à déplorer de quelque côté.

Une femme gazaouite dans un hôpital israélien prie pour la sécurité des soldats

La Deuxième chaîne a interviewé une mère de Gaza à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon qui a raconté que les troupes israéliennes ont aidé sa famille à sortir de Gaza pour sa sécurité.

Le soldat qui a supervisé l’opération de sauvetage est « comme un fils pour moi », dit-elle, espérant que les troupes israéliennes reviendront à la maison saines et sauves.

Interrogée sur ses craintes des conséquences de ses propos à son éventuel retour à Gaza pour elle et sa famille, elle répond qu’elle dit tout simplement la vérité.

Le Sergent Guy Algranati enterré

Des centaines se sont réunies au cimetière Kiryat Shaul pour rendre un dernier hommage au Sergent Guy Algranati, âgé de 20 ans et originaire de Tel Aviv, rapporte Ynet.

Guy Algranati

Guy Algranati

Algranati a été tué hier après-midi dans un immeuble piégé au sud de la bande de Gaza, après que son unité d’élite Maglan est arrivée dans l’immeuble pour découvrir un conduit de tunnel en dessous. Croyant que le site était une clinique de l’UNRWA, les troupes ont pris des précautions plus importantes pour éviter d’endommager la structure, mais les combattants – qui avaient rempli la maison de tunnels et d’explosifs – ont déclenché les bombes, faisant s’écrouler la maison sur les troupes, ce qui a fait 3 morts et 15 blessés.

Des hommes du Hamas non-autorisés à s’entraîner ici – Malaisie

Le vice-ministre des affaires intérieures de Malaisie, Wan Junaidi Jaafar déclare que bien qu’il soutienne les ambitions nationales palestiniennes, il n’a jamais autorisé l’entrainement des combattants du Hamas sur son sol.

« Il n’importe pas de savoir à quel groupe de combattants de la liberté ils appartiennent, même ceux contre Israël, nous n’avons jamais donné la permission d’effectuer de tels entraînements ici » a-t-il dit aux médias locaux malaisiens, selon le Bangkok Post. « Le rapport est incorrect ».

Un membre du Hamas retenu en garde à vue, en Israël, a avoué hier que des combattants affiliés au groupe terroriste étaient allés en Malaise pour une semaine d’entrainement en parapente, d’anticipation dans la perpétration d’attaques terroristes dans une ville israélienne du sud. Les terroristes avaient prévu de contourner la sécurité à la frontière de Gaza en descendant directement dans la ville par parapente.

Gardez les vêtements et la nourriture, demande l’armée

A la suite d’une effusion débordante de cadeaux de la part du public, notamment de la nourriture et des vêtements, l’armée israélienne annonce qu’elle empêchera aux soldats d’accepter ces cadeaux à moins qu’ils soient transmis via l’Association de Bien-être des soldats et le Fonds Libi, rapporte Globes.

« Ces règles ne sont pas nouvelles ; c’est une clarification de règles qui ont toujours été en vigueur. L’armée remercie et est reconnaissante envers les civils qui cherchent à aider les soldats, mais veut également maintenir l’égalité dans les dons et leur régulation à travers l’Association de Bien-être des soldats et le Fonds Libi, » a déclaré un responsable militaire.

Bar-Ilan promet des bourses pour tous ses étudiants combattants

L’Université de Bar-Ilan promet des bourses pour tous ses étudiants combattant dans l’opération Bordure Protectrice

Drapeau israélien déployé sur un balcon d’Amsterdam visé par une bombe incendiaire

Une femme juive qui a étendu un drapeau israélien à son balcon à Amsterdam a été visée par une bombe incendiaire et des menaces de mort.

La bombe a atterri sur le balcon des voisins de Leah Rabinovitch, une juive née à Mexico qui a brandi le drapeau israélien sur la place Kruger d’Amsterdam, située dans un quartier de l’est largement peuplé d’immigrants Marocains, rapporte mercredi le quotidien Het Parool.

Les rapports n’ont pas dit si la bombe a explosé et si cela a causé des dégâts mais selon le site internet FokNews, elle a atterri sur le balcon d’un voisin. Fok a également rapporté qu’une pierre qui a été lancée sur l’appartement de Rabinovitch a écrasé une fenêtre et qu’une des menaces de mort envoyée à Rabinovitch disait : « Heil Hitler, Hitler revient, les juifs doivent mourir ».

Rabinovitch et son conjoint ont sorti le drapeau il y a quelques semaines en signe de solidarité avec l’assaut d’Israël contre le Hamas à Gaza. Ses voisins d’en dessous ont eux accroché sur leur balcon le drapeau palestinien, et exigé que Rabinovitch retire son drapeau.

Des plaintes venant des voisins d’en dessous a conduit l’association de logement Rochdale, qui gère les appartements, à envoyé des lettres aux deux appartements, leur enjoignant de retirer les drapeaux et les avertissant qu’il seraient tenus responsables pour les dommages résultant du vandalisme, a rapporté Het Parool. Rochdale a parlé du conflit comme d’une « querelle de voisins en cours ».

Rabinovitch a confié à Het Parool qu’elle n’a jamais eu de conflits avec les voisins jusqu’à ce qu’elle accroche le drapeau.

« Ils présentent cela comme si j’essayais de provoquer avec mon drapeau mais ce n’est pas pour faire une déclaration », a-t-elle expliqué.

« Nous trouvons difficile à comprendre pourquoi Rochdale, la police et les voisins veulent que nous retirions notre drapeau. Dois-je avoir peur dans ma propre maison ? Si je retire le drapeau cela signifie tolérer l’antisémitisme ».

– JTA

Un docteur belge refuse de traiter une femme juive

Un médecin belge qui a refusé de traiter une femme juive avec une côte fracturée a suggéré qu’elle visite Gaza pour faire disparaître sa douleur.

Le médecin a fait la remarque mercredi alors qu’il équipait en personnel une hotline médicale dans les Flandres, région flamande de Belgique, dont la capitale Anvers, contient une importante population juive orthodoxe, a rapporté jeudi le mensuel juif local Joods Actueel.

Le fils de la dame Bertha Klein, qui est Américain, a appelé la hotline à 23 heures.

« Je ne viens pas » aurait dit le docteur au fils avant de raccrocher. Quand le fils a rappelé, le docteur a dit : « emmenez-là à Gaza pour quelques heures, alors elle sera débarrassée de sa douleur » Selon Joods Actueel, le docteur a confirmé l’échange, affirmant avoir eu une réaction émotionnelle.

Des responsables du ministère de la santé se sont penchés sur l’incident, selon l’édition en ligne du mensuel. Selon Joods Actueel, le docteur a su que le patient était juif à cause de l’accent américain du fils de Klein.

La famille a appelé un ami, Samuel Markowitz, qui est échevin au conseil du district d’Anvers et infirmier bénévole. Il a appelé le docteur pour confirmer l’échange et a enregistré leur conversation.

Hershy Taffel, le petit fils de Bertha Klein, a porté plainte auprès de la police pour discrimination.

« Ca me rappelle ce qui s’est passé en Europe il y a 70 ans » confie Taffel à Joods Actueel. « Je n’ai jamais imaginé que ces jours puissent se répéter une nouvelle fois ».

Michael Freilich, l’éditeur-en-chef de Joods Actueel a déclaré que l’incident était particulièrement alarmant car il intervient au milieu d’une série de récents incidents qui ont impliqué le boycott des juifs en Belgique depuis le début de l’attaque d’Israël contre le Hamas à Gaza, le 8 juillet.

Depuis lors, une juive orthodoxe s’est vue refuser un service dans un magasin de vêtements d’Anvers, et la police a dû retirer un symbole en français et en turc d’un café près de Liège disant « les chiens sont autorisés mais pas les sionistes ni les juifs ».

– JTA

Une roquette interceptée à Ashkelon

Madrid dénonce « les massacres » à Gaza

L’Espagne a demandé jeudi une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu pour mettre fin aux « massacres à Gaza », mettant en garde contre un conflit « qui peut se propager à toute une région qui est sur le point d’exploser ».

Le gouvernement espagnol demande « un cessez-le-feu immédiat pour en finir avec les massacres qui se produisent à Gaza », a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel García-Margallo, devant la Commission des Affaires étrangères du Congrès des députés.

« Nous sommes face à une catastrophe humanitaire d’une ampleur sans précédent au XXIè siècle », a-t-il ajouté. En outre, ce conflit « peut se propager à toute une région qui est sur le point d’exploser », a-t-il estimé.

« L’unique solution, selon nous, est une résolution urgente du Conseil de sécurité de l’Onu mettant fin aux hostilités avec un processus de négociations qui permette d’en finir avec un conflit qui dure depuis 1948 », date de création de l’Etat d’Israël, a insisté le ministre espagnol.

Madrid prône « l’ouverture d’une période de négociations qui s’attaquent aux causes profondes du problème, une aide humanitaire immédiate et une reconstruction de Gaza », a insisté M. Margallo.

– AFP

Madonna appelle au cessez-le-feu

Uzi Landau : « Précisément maintenant – vacances en Israël »

Le Ministère du Tourisme lance une initiative visant à stimuler le tourisme intérieur alors que les sirènes hurlent dans toutes les régions du sud et du centre d’Israël.

« Nous nous battons sur deux fronts sur cette guerre – le front militaire, avec nos meilleurs conscrits et des soldats de réserve, et le front économique, dans lequel chaque citoyen en Israël est engagé, que ce soit les employés qui sont le moteur de l’économie ou les consommateurs dans toutes les branches de l’économie », a déclaré le ministre du Tourisme Uzi Landau, expliquant que la situation a incité son ministère à lancer une campagne multimédia de 6 semaines pour encourager les Israéliens à aller en vacances.

La campagne 6.2 millions de NIS, lancée sous le slogan « Précisément maintenant – vacances en Israël » sera en ligne ce soir et se poursuivra au début de septembre.

Son objectif déclaré est de « renforcer les petites et moyennes entreprises qui ont été touchées par la situation actuelle et qui sont atteints par une forte réduction des revenus. »

Le Hamas, dans une situation désastreuse

Ehud Yaari, commentateur et analyste de la Deuxième chaîne rapporte que le Hamas se sent assiégé.

« Il n’y a pas de délégations au Caire » pour discuter de cessez-le-feu potentiel encore, explique t-il. La raison : « L’Egypte n’est pas disposée à recevoir une délégation du Hamas jusqu’à ce que le tournage se termine. »

Le Hamas voit les Egyptiens comme un acteur « très, très dur pour eux. Les Egyptiens font qu’il est difficile pour les délégations étrangères de passer par Rafah. Le Hamas interprète cela comme un partenariat avec Israël. Ils blâment les Saoudiens ainsi. »

Un porte-parole du Hamas, Hamad al-Rakab, a déjà déclaré la victoire, disant : « Ce n’est qu’une question de temps avant le début des célébrations… Je tiens à vous dire, la guerre est terminée. L’ennemi va établir des commissions d’enquête pour comprendre pourquoi il a perdu tellement de combattants ».

Le Hamas s’est également plaint amèrement de son isolement dans le monde arabe, plaintes dirigées ouvertement au Hezbollah et à l’Iran. « Quelles sont toutes ces déclarations de soutien de [chef du Hezbollah Hassan] Nasrallah ? » Ya’ari cite une déclaration du Hamas.

« Nous avons besoin d’un nouveau front dans le nord ! »

Il y a aussi de la colère et de la frustration face au calme continu en Cisjordanie et parmi les Arabes israéliens.

Le Hamas a vu la destruction de presque tous ses tunnels, un tiers a atteint en Israël. Ils n’ont que quelques dizaines de roquettes à longue portée, et quelques centaines de milieu de gamme, le genre qui peut atteindre Ashkelon et Ashdod.

« Donc, vous voyez un effort pour conserver l’arsenal, un taux réduit de feu ces derniers jours », note Yaari.

Pendant ce temps, beaucoup du territoire de la bande de Gaza est composée de la route principale nord-sud, Salah A-Din Street, qui est vide de population avec les forces de Tsahal qui y opèrent pratiquement librement.

Dans l’ensemble, le Hamas croit que sa situation est désastreuse.

Pourparlers de cessez-le-feu dans l’impasse selon un responsable Palestinien

Un haut responsable palestinien confie au Times of Israël que les négociations de cessez-le entre Israël et le Hamas sont dans une impasse.

Selon le responsable, il y a eu une série d’efforts et de consultations depuis hier visant à trouver un accord pour une trêve de 72 heures.

Israël insiste sur le fait que les forces de Tsahal continuent à opérer contre les tunnels qui traversent en Israël durant cette période de trêve, alors que le Hamas insiste pour que cesse cette activité, si le Hamas aurait accepté que les troupes de Tsahal pourraient rester à Gaza pour la durée de la trêve.

Il a ajouté que les délégations palestiniennes ne pouvaient aller au Caire pour des entretiens après un cessez-le feu qui était déjà en place – apparemment une demande égyptienne. Sur ce point, aussi, il n’y a pas d’accord.

Le responsable a ajouté que le retrait unilatéral israélien de Gaza mettrait le Hamas dans un dilemme difficile – car il n’aurait pas atteint l’une de ses exigences pour arrêter le combat de son côté.

– Avi Issacharoff

Lapid : les tunnels terroristes d’abord

Yair Lapid, ministre des Finances et membre du cabinet de sécurité, publie une déclaration sur son compte Facebook en hébreu, avec un lien vers un entretien en hébreu avec le quotidien Yediot Aharonot :

« D’abord, nous nous occupons de tous les tunnels terroristes, et seulement alors nous pouvons parler d’arrangements et de cessez-le-feu. »

Lapid émet beaucoup de ses déclarations publiques à travers sa page Facebook, qui est suivie par plus de 330 000 Israéliens.

Interdire tous les mouvements radicaux en France ?

Des voix se sont élevées depuis deux semaines pour demander la dissolution de la LDJ, notamment le Parti communiste et des instances représentatives de la communauté musulmane en France vent debout contre « une association extrémiste, raciste et qui pratique la violence ».

« Je condamne toutes les formes d’extrémisme, notamment les méthodes parfois radicales de la LDJ, mais si le gouvernement la dissout, qu’il dissolve également tous les groupes radicaux qui se sont livrés à des violences antisémites ces derniers jours », a réagi jeudi auprès de l’AFP le président de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Sacha Reingewirtz.

Et le responsable de l’UEJF de citer le collectif pro-Hamas Cheikh Yassine, le groupe Egalité et Réconciliation d’Alain Soral, les militants gravitant dans la mouvance du polémiste antisémite Dieudonné ou encore la Gaza Firm, « qui défile dans les rues de Paris pour casser du Juif ».

Ce groupuscule entend bien être présent jeudi soir au rassemblement pro-israélien organisé devant l’ambassade d’Israël à Paris à l’appel de toutes les grandes organisations juives de France. « On sera de simples citoyens, sans drapeau », a assuré à l’AFP un responsable de la LDJ sous couvert de l’anonymat. Un autre rassemblement pro-israélien aura lieu en soirée à Lyon (centre-est).

Ces manifestations interviennent après deux semaines de polémique en France concernant l’interdiction par le gouvernement socialiste de plusieurs manifestations propalestiniennes. Ces rassemblements, qui se sont déroulées malgré l’interdiction des autorités, ont été émaillées d’actes de vandalisme, parfois de violences, et de slogans ou d’actes antisémites.

Si l’offensive israélienne contre l’enclave palestinienne de Gaza depuis le 8 juillet — le conflit le plus meurtrier en cinq ans — connaît un écho particulier en France, c’est d’abord parce que le pays compte les plus importantes communautés juive (500.000 personnes) et musulmane (entre 3,5 et cinq millions) d’Europe.

– AFP

Uzi Landau : finir le travail

Le ministre du Tourisme Uzi Landau engage une définition élargie des objectifs de l’opération de Gaza au-delà de la destruction du réseau de tunnels du Hamas.

« L’opération ne devrait pas s’arrêter jusqu’à ce que vous avez démantelé l’arsenal de roquettes, endommagé l’infrastructure du Hamas et empêché le réarmement du Hamas à l’avenir, » dit-il dans une interview à la Deuxième chaîne.

« Le Hamas est pour nous ce que Al-Qaïda est en Amérique. Vous n’avez pas à négocier avec eux, vous les chassez comme [le président américain Barack] Obama a chassé Oussama ben Laden », a-t-il ajouté.

Uzi Landau (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash 90)

Uzi Landau (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash 90)

L’opération « avance bien au-delà des attentes »

L’opération des Forces de défense israéliennes de destruction des tunnels terroristes du Hamas est efficace et « avance bien au-delà des attentes », explique un agent diplomatique à Jérusalem.

« Des dizaines de tunnels ont été déjà détruits – c’est une opération efficace qui endommage de manière significative les capacités stratégiques du Hamas, qu’il avait construit au fil des années. »

– Raphaël Ahren

Un terroriste éliminé par l’armée

Des soldats à Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza tirent et éliminent un terroriste alors qu’il les chargeait tout en conduisant une moto tôt jeudi, rapportent les médias israéliens.

Aucun soldat n’a été blessé dans l’incident.

Cuba condamne Israël et appelle la communauté internationale à réagir

Cuba a exprimé jeudi sa « plus énergique condamnation de la nouvelle agression d’Israël » contre la bande de Gaza et appelé la communauté internationale à « exiger qu’il y soit mis fin immédiatement ».

« Cuba renouvelle sa plus énergique condamnation de cette nouvelle agression d’Israël contre la population de la bande de Gaza et confirme sa solidarité inébranlable avec le peuple palestinien », indique un communiqué du ministère cubain des Affaires étrangères.

La Havane appelle la communauté internationale à « exiger qu’il soit mis fin immédiatement à l’agression israélienne, à exiger la levée du blocus de la bande de Gaza, le rétablissement des services médicaux, de l’approvisionnement en eau et en électricité, afin de préserver la vie de centaines de milliers d’innocents », selon le communiqué publié par le quotidien officiel Granma.

Cuba a rompu ses relations diplomatiques avec Israël en 1973, à la suite de la guerre du Kippour.

– AFP

Les sirènes ont été entendues à Tel Aviv

Les sirènes sonnent dans plusieurs villes du Gush Dan au centre d’Israël. Deux roquettes sont interceptées sur Tel Aviv alors que les sirènes retentissent également à Bnei Brak, Givat Shmuel, Givatayim, Ramat Gan et Ramat Efal.

Des morceaux d’une des roquettes auraient été trouvées.

Les Etats-Unis gardent l’espoir d’un cessez-le-feu à Gaza

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déclaré jeudi qu’il gardait l’espoir d’un cessez-le-feu à Gaza tout en se refusant à prédire quand il pourrait survenir.

En visite en Inde, M. Kerry a précisé qu’il restait en contact téléphonique étroit avec les principaux protagonistes au Proche-Orient pour tenter de mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas. « Les Etats-Unis gardent l’espoir qu’il peut être obtenu et le plus tôt sera le mieux »‘, a-t-il dit à propos d’un cessez-le-feu.

– AFP

La population civile de Gaza est « au bord du gouffre »

Les Palestiniens dans la bande de Gaza sont « au bord du gouffre », a déclaré jeudi Pierre Krähenbühl, le chef de l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

S’adressant par vidéoconférence depuis Gaza, il a appelé solennellement le Conseil et la communauté internationale à « prendre les mesures nécessaires pour faire face à cette situation extrême ».

– AFP

1 femme blessée à Kiryat Gat par un tir de roquette

Erdogan compare les méthodes d’Israël à celles d’Hitler

Le Premier ministre islamo-conservateur turc, fervent défenseur des Palestiniens et allié du Hamas, a lancé jeudi une nouvelle diatribe virulente contre Israël comparant ses méthodes lors de son offensive contre Gaza à celles d’Adolf Hitler.

« Dites-moi, quelle est la différence entre les opérations israéliennes et celles des nazis et d’Hitler », a martelé M. Erdogan lors d’un discours à l’occasion de la campagne présidentielle à Van (est).

« C’est du racisme, du fascisme. Ce qui est fait à Gaza revient à raviver l’esprit du mal et pervers d’Hitler », a encore dit M. Erdogan, grand favori du scrutin présidentiel qui pour la première fois se tiendra au suffrage universel en Turquie, les 10 et 24 août.

Erdogan a réaffirmé que les opérations avaient l’allure d’un « génocide » contre la population civile palestinienne.

Le Premier ministre turc a également reproché aux Etats-Unis, sans les citer nommément, de défendre les opérations menées par l’armée israélienne et a dénoncé l’inertie du monde musulman.

« Ceux qui restent silencieux devant ce massacre sont tout aussi cruels », a dit Erdogan.

– Avec AFP

Livni dit que l’opération va continuer jusqu’à ce que le sud soit sûr

La ministre de la Justice et membre du cabinet de sécurité, Tzipi Livni, déclare que l’opération continuera jusqu’à ce que les habitants du sud d’Israël soient sans danger.

« S’ils continuent les tirs, nous allons continuer l’opération, » dit-elle à la Deuxième chaîne.

Les dirigeants israéliens sont convaincus que le Hamas cherche une trêve, mais il ne peut pas accepter les conditions égyptiennes ou israéliennes qui laissent sans succès après un mois de combats.

« En dépit de leur désir que nous nous arrêtons, nous ne nous arrêterons pas jusqu’à ce que nous soyons certains que les résidents du sud ne soient pas menacés », dit Livni.

Magen David Adom signale 3 blessés à Kyriat Gat dont 1 grave

Intenses combats à Chajaya

D’intenses combats sont rapportés dans le quartier de Chajaya durement touché. Le quartier contient une forte concentration de l’entrée des tunnels et des lance-roquettes, et a vu quelques-uns des combats les plus sanglants de terrain de la campagne.

Des chars israéliens sont vus libérant de la fumée pour cacher leurs manoeuvres dans la région tandis que les troupes au sol auraient progressé.

Silvan Shalom : La Nation plus unie que jamais depuis 1967

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Silvan Shalom, lors d’un événement dans le Port de Tel Aviv où les magasins et les entreprises du sud affichent leurs marchandises, rapporte que des milliers se sont réunis et qu’ils « ont chanté » Am Yisrael Chai « quand le Dôme de fer a intercepté une roquette en direction de Tel Aviv en ce moment ».

« L’unité de la nation est quelque chose que je n’ai pas vu depuis la guerre des Six Jours, » dit-il.

Le ministre de l'Énergie et de l'Eau, Silvan Shalom (Crédit : Flash90)

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Silvan Shalom (Crédit : Flash90)

Shalom exhorte les Israéliens à venir à l’événement – ouvert jusqu’à 22 heures et ouvert de 8h à 15h demain – et « acheter quelque chose » de ces entreprises du sud d’Israël. « Faites quelque chose pour ces gens. »

Les soldats à Gaza exemptés du jeûne de Ticha Be Av

Les soldats israéliens sur le front sont exemptés de jeûne Ticha Be Av, ont indiqué les chefs israéliens du rabbinat.

A partir de lundi soir, les juifs pratiquants vont jeûner pendant 25 heures pour pleurer la destruction du premier et du Second Temples de Jérusalem et d’autres calamités qui ont frappé le peuple juif à travers les âges.

Ticha Be Av est considéré comme l’un des plus sévères jours de jeûne dans le calendrier juif, sur lequel il est également interdit de porter des chaussures en cuir. de se laver et de s’oindre.

Mais, selon la décision religieuse, signée à la fois par les Ashkénazes et les rabbins séfarades, David Lau et Yitzhak Yosef, respectivement, « les soldats de Tsahal qui sont debouts sur ​​la ligne de front et qui donnent leur vie pour le bien du peuple d’Israël et la Terre d’Israël « n’ont pas à assister à toutes les lois de deuil relatives à la journée. »

– Raphaël Ahren

2 blessés dans un tir de mortier à Eshkol

Les résidents de Shaar Hanegev doivent rester chez eux

Les troupes seraient en train de balayer la région.

les blessés sont de 6 à Eshkol

Premier grand rassemblement à Paris pour Israël

Il a actuellement lieu devant l’ambassade d’Israël dans le 8ème arrondissement. Il a été organisé suite à l’appel du Crif.

Le Crif appelle à manifester pour Israël

Les résidents de Shaar Haneguev peuvent sortir de chez eux

L’armée indique que la situation a été maîtrisée.

Banderole à Paris : « non aux boucliers humains »

Le Hamas est accusé d’utiliser sa population comme boucliers humains lors des opérations militaires contre Israël.