Les études bibliques et les tendances procédurières modernes se rencontrent dans ce qui pourrait un jour se terminer en scandale juridique.

Ahmad al-Gamal, chroniqueur égyptien pour le quotidien Al-Yawm Al-Sabi, soutient, dans un article publié le 11 mars, que l’Égypte doit attaquer l’État d’Israël en justice pour dommages et intérêts en raison des dix plaies d’Égypte.

« Nous voulons être indemnisés pour les fléaux qui nous ont été infligés à cause des sorts que les ancêtres des Juifs ont jetés sur nos ancêtres, qui ne méritaient pas de payer pour les erreurs du dirigeant de l’Égypte de l’époque, le Pharaon, » a écrit le journaliste selon une traduction de l’institut de recherches sur les médias du Moyen-Orient.

Selon le livre de l’Exode, le roi égyptien aurait empêché Moïse de libérer les Juifs et de les mener hors d’Égypte.

Les plaies auraient alors frappé l’Égypte (l’eau du Nil se transformant en sang, une épidémie de poux, la mort du bétail, les ulcères, etc.), atteignant leur paroxysme avec la mort des premiers-nés. Ce récit fait partie intégrante de la fête juive de Pessah qui se déroule au printemps.

« Ce qui est écrit dans la Torah prouve que le Pharaon et non le peuple égyptien oppressait les enfants d’Israël, » poursuit Gamal. « [Mais] ils nous ont infligé une invasion de sauterelles qui n’ont rien laissé derrière leur passage ; le fléau qui transforma l’eau du Nil en sang pour que personne ne puisse la boire pendant longtemps ; le fléau des ténèbres ; la pluie de grenouilles ; et la mort des premiers-nés, humains comme animaux, etc. »

Gamal estime qu’il faudrait aussi attaquer Israël en raison de l’utilisation de « matériaux précieux » par les Hébreux pour la construction de leur tabernacle.

« Nous voulons être compensés pour l’or, l’argent, le cuivre, les pierres précieuses, les tissus, les cuirs et le bois, et pour [toute] la viande animale, le poil, le cuir et la laine et d’autres matériaux que je citerai plus bas quand je citerai la Torah. Tous ces matériaux que les Juifs utilisaient pour leurs rituels. Il s’agit de ressources auxquelles des vagabonds du désert n’ont pas accès à moins de les avoir pris avant leur départ. »

Israël n’est pas le seul pays qui devrait être attaqué selon Gamal. Dans le même article, il demande que la Turquie paye pour les dégâts causés par l’Empire Ottoman lors de l’invasion de l’Égypte au XVIe siècle. La France devrait rembourser l’invasion de Napoléon en 1798.

Gamal exige aussi que le Royaume-Uni paye pour ses 72 années d’occupation.

Les tribunaux sont de nos jours imprévisibles. Gamal devra peut-être attendre un miracle pour que ses souhaits deviennent réalité.