Israël a de nouveau autorisé la distribution des colis postaux dans la bande de Gaza après plusieurs mois d’interdiction au motif que le groupe terroriste du Hamas en profitait pour faire de la contrebande d’armes, ont indiqué lundi des responsables israéliens.

« Il a été décidé hier de reprendre les services postaux pour les paquets à destination de la bande de Gaza », a indiqué dans un communiqué le COGAT, l’organe du ministère de la Défense coordonnant les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens.

Selon le COGAT, l’interdiction avait été décidée après de multiples tentatives du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, de « faire passer (…) des matériaux à des fins terroristes, y compris des couteaux, des drones (et) du matériel d’espionnage. »

Le communiqué ne précise pas depuis quand cette interdiction était en vigueur mais selon les autorités palestiniennes, les colis n’ont pas été distribués pendant cinq mois.