La ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström, arrivera jeudi en Israël pour visiter l’Etat juif et les Territoires palestiniens. Elle ne rencontrera cependant aucun officiel israélien au cours de son séjour, après un boycott du gouvernement en raison de ses déclarations controversées sur le conflit israélo-palestinien.

Un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré à Haaretz que même si Wallström avait tenté d’organiser des réunions avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres ministres, il lui avait été répondu que ceci ne serait pas possible pour des raisons d’emplois du temps.

Le responsable, resté anonyme, a cependant ajouté que les officiels israéliens n’étaient tout simplement pas intéressés par une rencontre avec Wollström en raison des positions de son gouvernement sur le conflit et de ses propres déclarations.

« Nous avons conclu qu’il n’y avait personne à qui parler, et rien à dire », a-t-il déclaré.

La sociale démocrate de 61 ans a irrité Israël à plusieurs reprises, en commençant par le reconnaissance par la Suède d’un état palestinien peu après qu’elle soit devenue ministre des Affaires étrangères, en octobre 2014.

Suite aux attentats terroristes de novembre 2015 à Paris, elle avait identifié le conflit israélo-palestinien comme l’un des facteurs expliquant pourquoi « tant de personnes se sont radicalisées », des propos qu’Israël avait caractérisé d’ « incroyablement effrontés ».

En décembre 2015, elle avait appelé Israël à cesser ce qu’elle avait appelé des « exécutions extrajudiciaires » en réponse aux attaques au couteau de Palestiniens, puis en demandant des investigations « minutieuses » sur le meurtre de Palestiniens par l’armée israélienne.

Israël a précisé dans le passé qu’elle ne serait pas bienvenue dans le pays, et en janvier, Netanyahu avait déclaré que ses propos étaient scandaleux, immoraux, faux et stupides.

« Les gens se défendent contre des attaquants, qui brandissent des couteaux, qui sont sur le point de les poignarder à mort. Et ils tirent sur des gens. Et ce serait une exécution extrajudiciaire ? Alors pourquoi San Bernardino n’est pas une exécution extrajudiciaire ? Et l’autre jour à Paris, un terroriste avec un couteau a été abattu. C’est une exécution extrajudiciaire ? La ministre suédoise des Affaires étrangères suggère-t-elle qu’il y ait une enquête sur ce qui s’est produit là-bas, à Paris, ou aux Etats-Unis ? C’est définitiement faux. Et cela pointe Israël du doigt de manière absurde… Je ne veux pas donner d’autres qualificatifs. Je vais simplement dire que c’est une absurdité, et que c’est scandaleux », avait déclaré Netanyahu.

En janvier 2015, Wallström avait annulé une visite prévue dans la région quand Israël avait précisé qu’elle n’était pas la bienvenue.

La décision de la Suède de reconnaitre en octobre 2014 l’Etat de Palestine avait exaspéré Israël et entraîné le rappel de son ambassadeur à Stockholm, qui était revenu un mois plus tard.

L’AFP a contribué à cet article.