La panique a éclaté au sein des services de renseignements iraniens dimanche après leur observation de comportements étranges à travers Israël.

« Nous avons des images satellites d’un John Kerry engrossé buvant un verre avec Donatello des Tortues Ninja, » a indiqué le chef député des renseignements des Gardiens de la Révolution, Sari Seiha-Melech, à l’agence de presse FARCE. « Rien n’aurait pu prédire cela. »

« Nous avons également reçu de nombreux rapports de Yair Lapid dévergondé chancelant dans les rues de Tel Aviv, main dans la main avec des bonnes en soubrette. Nous ne pouvons pas expliquer ce développement. »

La frustration était présente à la réunion hebdomadaire de l’ayatollah Ali Khamenei sur les renseignements. Un chef des renseignements aurait affirmé au dirigeant suprême : « On s’en fout. On n’a rien. »

Les espions iraniens étaient particulièrement perplexes après avoir observé les Juifs lire un livre samedi soir puis à nouveau dimanche matin. « Nous pensions au début qu’il s’agissait d’un texte religieux, » indique Seiha-Melech.

« Mais ça s’est révélé incorrect, le nom de Dieu ne s’y trouve même pas. Ça nous inquiète parce que le livre fait référence à des villes iraniennes spécifiques. Comme Shushan. Comment ont-ils pu savoir que nous avons un réacteur secret là-bas ? »

Seiha-Melech a également indiqué que les Israéliens semblaient particulièrement agacés à la lecture à voix haute du livre.

« Nous marchons en chantant ‘Mort aux Juifs’ et tout ça. Mais on n’avait jamais vu autant de colère que ce que nous avons observé en Palestine occupée. Ils tapaient des pieds et faisaient tourner leurs crécelles. Ils semblaient enragés. Nous ferions mieux de nous tenir sur nos gardes. »

Afin de comprendre ce qui se passait en Israël, les espions iraniens ont décidé de suivre plusieurs individus israéliens. Les services des renseignements n’en ont été que plus confus.

« Nous avions ce type, je pense qu’il s’agissait de David Ben Gurion sur un hippocampe, il échangeait des paquets avec ses voisins. Il devait savoir qu’il était suivi, parce qu’il zigzaguait dans les rues avant de s’arrêter pour prendre le déjeuner avec une charmante schtroumpfette et six des sept nains. Ce type était un professionnel. »

« Nous avons toujours pensé que les Israéliens étaient des gens rationnels. Nous devons nous débarrasser de nos suppositions. »

Téhéran a pu observer une expansion massive du personnel de l’armée israélienne, l’Iran s’inquiète.

« Nous avons toujours supposé que les ultra-orthodoxes étaient contre le service à l’armée sioniste SS. Mais tous leurs enfants se sont apparemment engagés subitement, » a indiqué Seiha-Melech. « Il y a des bataillons entiers d’enfants en uniforme dans les rues. C’est très inquiétant. »

Cependant la discorde s’est répandue au sein de la communauté iranienne des renseignements. Certains pensent que Jérusalem se serait séparée du reste d’Israël.

« Il n’y a pas d’autre explication au fait que le reste du pays est devenu complétement barré, alors qu’Al-Quds occupée est restée très calme, » a déclaré un responsable de la défense, Nach Fochu. « Il a sûrement dû y avoir une scission. »

Khamenei n’a pas bien pris les rapports confus. Il a en effet ordonné la pendaison de dix de ses espions sur le même arbre.

Ce faux article est publié en l’honneur de la fête juive de Pourim.

Pourim Sameah à tous !