« Le montant de cette commande va atteindre près de trois milliards de dollars avec un prix moyen pour chaque appareil de 110 millions de dollars », a précisé le ministère sur Twitter.

Selon les médias israéliens, l’acquisition des F-35 sera financée par l’aide militaire des Etats-Unis à Israël qui atteint plus de trois milliards de dollars par an. Les appareils sont censés être livrés sur deux ans à partir de la fin de 2016.

La correspondante militaire de la radio publique a précisé que ce montant incluait des équipements, de l’armement, l’entretien des avions ainsi que l’entraînement de leurs pilotes. La radio a ajouté qu’Israël avait l’intention de commander 17 autres F-35 dans les prochaines années.

Israël avait signé il y a quatre ans un premier accord de 2,75 milliards de dollars pour l’achat de 19 F-35, fabriqués par le groupe américain de défense Lockheed Martin, a rappelé la radio.

L’entreprise israélienne Elbit Systems est partie prenante de la fabrication des casques pour les pilotes des F-35, et les industries militaires israéliennes produisent certaines des pièces des avions.

Le F-35 qui, selon son constructeur, permet d’échapper aux radars et de voler à une vitesse supersonique, a accusé une série de revers, contretemps techniques, années de retard et explosion des coûts.

Ces chasseurs sont destinés à remplacer une grande partie de la flotte de l’armée américaine, le programme militaire le plus cher de l’histoire des Etats-Unis qui a connu de nombreux contretemps avec un budget ayant explosé pour atteindre 390 milliards de dollars, pour 2 443 avions, et quelque sept années de retard.