Israël a convoqué jeudi l’ambassadeur de Jordanie pour protester contre un article jugé anti-israélien écrit par un ancien chef de la diplomatie du royaume qui base son argumentation sur une citation d’Hitler, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

L’ambassade d’Israël à Amman a également envoyé une lettre de protestation au ministère jordanien des Affaires étrangères à propos de cet article publié lundi dans le Jordan Times, a précisé le porte-parole du ministère, Yigal Palmor.

Dans cet article intitulé « Le grand mensonge sioniste et la tâche à venir », Kamel Abou Jaber, ministre jordanien des Affaires étrangères de 1991 à 1993, reprend une citation du « Mein Kampf » d’Hitler: « Dans le grand mensonge, il y a toujours une certaine force de crédibilité ».

« Le grand mensonge sioniste sur la Palestine – ‘une terre sans peuple’ – que tout le monde occidental a adopté, et le mythe biblique (…) du ‘peuple élu’ ont été les plus importants facteurs derrière toutes les tragédies que la Palestine et les Palestiniens ont vécues depuis (…) 1897 », assure l’ancien ministre.

« Nous autres Arabes, Jordaniens et Palestiniens tout particulièrement, sommes victimes d’un torrent de mensonges », poursuit-il.

Cet article « est par essence anti-israélien, mais qui en le basant sur ‘Mein Kampf’, constitue une ligne rouge », selon M. Palmor.

Il a de plus été publié le jour où les Israéliens rendaient hommage aux six millions de victimes juives du nazisme, ce qui n’était « pas une coïncidence », dénonce la lettre adressée par l’ambassade d’Israël au au ministère jordanien des Affaires étrangères, en appelant à des « actes fermes » contre M. Abou Jaber et contre le journal.

Les tensions entre Israël et la Jordanie, qui ont signé la paix en 1994, ont récemment augmenté à la suite d’une série de heurts entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, dont le royaume est le gardien officiel.

Le 10 mars, la mort d’un juge jordanien, tué par des soldats israéliens au point de passage entre la Cisjordanie et la Jordanie, avait de plus suscité la colère en Jordanie.