Israël démine 300 mines anti-personnel dans des opérations majeures du Golan
Rechercher

Israël démine 300 mines anti-personnel dans des opérations majeures du Golan

Il s'agit de la plus grande explosion contrôlée à ce jour dans le cadre d’un plan visant à retirer des milliers de mines de 2-3 kilomètres carrés

Illustration d'une mine terrestre TM-46 (Crédit : PD-USGov-Military/ domaine public)
Illustration d'une mine terrestre TM-46 (Crédit : PD-USGov-Military/ domaine public)

Lundi, Israël a déminé 300 mines terrestres sur le plateau du Golan dans la plus grande explosion contrôlée à ce jour dans le cadre d’un projet en cours visant à sécuriser le plateau stratégique.

L’opération a débuté en août et devrait durer entre deux à trois ans.

Le plan consiste à déminer des milliers de mines sur une superficie de deux à trois kilomètres carrés, ce qui représente environ 10 % de la superficie minée totale du Golan et de la rive de la mer de Galilée.

Les mines ont été posées par l’armée syrienne il y a une cinquantaine d’années, avant la guerre des Six Jours en 1967.

Israël a des milliers de champs inaccessibles en raison des champs de mines antipersonnel et antichar. Certaines ont été placées là par Israël mais ne sont plus nécessaires pour la sécurité. D’autres ont été posées par les armées syrienne, jordanienne et égyptienne. D’autres zones sont dangereuses en raison du mouvement des mines dû au déplacement du sol.

À ce jour, quelque 200 000 mines ont été déminées sur un total d’environ neuf kilomètres carrés à travers le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...