Un responsable de la défense a déclaré mercredi qu’Israël avait développé ces dernières semaines une nouvelle politique, qui permet à l’Egypte de renforcer rapidement ses forces dans la péninsule du Sinaï, dans le cadre de la lutte commune des deux états contre le terrorisme islamique.

Quelques jours auparavant, le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi avait déclaré qu’environ 25 000 hommes des forces égyptiennes étaient déployés dans le Sinaï.

C’est la première fois qu’un dirigeant égyptien s’exprimait sur le nombre de soldats y affrontant les terroristes.

Le traité de paix israélo-égyptien de 1979 limite le nombre de soldats égyptiens qui peuvent être déployés dans le Sinaï, mais il permet aux deux pays de changer ce nombre ensemble.

Le responsable israélien, qui n’est pas autorisé à être identifié, a déclaré qu’Israël avait à présent décidé d’approuver les demandes égyptiennes bien plus vite qu’autrefois.

Des agences ont contribué à cet article.