Israël et Malte ont émis un timbre postal pour marquer les 50 ans de liens diplomatiques entre les deux pays et rappeler l’histoire commune de l’Ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, fondé au milieu du XIème siècle par des marchands amalfitains.

Conçu par Ronen Goldberg, le timbre d’une valeur de 3.90 NIS, représente une vue sur le réfectoire de l’Ordre dans la ville portuaire israélienne d’Acre donnant sur un couloir de l’hôpital de l’Ordre de Valette, à Malte. Les drapeaux des deux pays figurent aussi sur le timbre.

Les enveloppes timbrées, publiées en janvier, incluent aussi des images de la digue à Acre et des fortifications du port de Valette. Israël a entretenu officiellement des relations diplomatiques avec Malte en 1964.

Selon le site Web du service postal israélien, à l’époque antique, Israël avait des relations avec les Phéniciens qui habitaient sur l’île du centre de la Méditerranée. Certaines preuves indiquent que des juifs habitaient sur l’île. On évalue à un tiers la population juive résidant à Mdina, nom de la capitale de l’époque.

L’ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem a été fondé à Jérusalem au XIème siècle et a établi son centre au sud de l’Église du Saint Sépulcre. Pendant la période des croisades, les chevaliers aidaient les pèlerins chrétiens en terre sainte en leur apportant protection et soins médicaux. Après la défaite des croisés lors de la bataille de Hattin en 1187, l’Ordre se retira à Acre où il construisit des bâtiments et des centres communautaires dont certains existent toujours.

Plus tard au Moyen-Âge, faisant face aux armées musulmanes, les chevaliers de l’Ordre ont été éjectés de la ville et accueilli sur l’île de Malte par Charles Quint. C’est là qu’ils ont alors fondé leur propre Etat avec Valette pour capitale.

Les chevaliers construisirent un hôpital avec vue sur le port de Valette. Le bâtiment qui existe toujours, est employé comme centre de conférences.

[mappress mapid= »4424″]