Le statut d’observateur à l’Alliance du Pacifique a été accordé à Israël, a déclaré le cabinet du Premier ministre. La décision finale a été prise lundi soir lors d’un sommet à Cartagena en Colombie.

Les États membres de l’Alliance du Pacifique sont le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou. Le groupe cherche à construire une « intégration économique poussée, » promouvoir « une croissance plus importante, le développement et la compétitivité » et « devenir une plateforme pour l’articulation politique et l’intégration économique et commerciale » à travers les pays membres.

« En tant qu’État observateur, Israël sera invité à participer au travail du personnel de l’Alliance du Pacifique et à ses conférences, qui faciliteront l’avancement de la coopération entre ses États membres, » a indiqué le cabinet du Premier ministre dans un communiqué de presse.

Les exportations israéliennes vers les pays de l’Alliance du Pacifique sont actuellement estimées à 864 millions de dollars, ce qui constitue environ 1% du total des exportations. Le gouvernement israélien espère que le nouveau statut d’Israël aidera à faire monter ce chiffre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu doit, dans les prochains mois, se rendre en Colombie et au Mexique afin de promouvoir le rôle économique d’Israël dans la région.

« Je remercie les dirigeants des États membres de l’Alliance du Pacifique d’avoir accepté Israël comme État observateur à l’importante organisation qu’ils dirigent. Ceci constitue une nouvelle étape afin d’assurer une croissance économique israélienne constante. Nous diversifions les marchés internationaux de l’État d’Israël, » a commenté Benjamin Netanyahu mardi.

Israël est les 25ème pays à recevoir le statut d’État observateur. Les 24 autres pays comptent notamment des puissances économiques mondiales telles que la Chine, les États-Unis et le Japon, certains pays d’Amérique Latine, et d’Europe comme l’Allemagne et l’Espagne.

Le seul autre pays du Moyen Orient ayant le statut d’État observateur est la Turquie.