Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé dimanche les Palestiniens de représailles après la décision de ces derniers d’adhérer à 15 conventions et traités internationaux.

« Nous répondrons de notre côté par des mesures unilatérales à toutes les mesures unilatérales qu’ils [les Palestiniens] prendront », a affirmé Netanyahu à l’ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

La ministre israélienne de la Justice, Tzipi Livni, a appelé dimanche à intensifier les rencontres directes entre Israéliens et Palestiniens pour sauver le processus de paix.

« Nous avons besoin d’intensifier les rencontres bilatérales entre Palestiniens et Israéliens y compris une rencontre entre le Premier ministre [Benjamin Netanyahu] et Abou Mazen [Mahmoud Abbas] », a dit Mme Livni, en charge des négociations avec les Palestiniens, dans une déclaration à la deuxième chaîne de la télévision israélienne.

La ministre, qui s’exprimait à la veille d’une nouvelle réunion tripartite avec un émissaire américain, a insisté sur le fait que les Américains devaient rester impliqués dans les pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens « en aidant les deux camps à négocier et à avoir des discussions bilatérales ».

Les négociateurs israéliens et palestiniens vont tenir dimanche une réunion tripartite avec l’émissaire américain Martin Indyk pour tenter de sauver les pourparlers de paix, ont indiqué samedi des responsables proches des négociations.

Vendredi, M. Indyk avait rencontré séparément le négociateur en chef palestinien Saeb Erakat et son homologue israélienne Tzipi Livni. La dernière réunion tripartite remonte à mercredi soir.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui avait arraché en juillet une reprise des négociations pour neuf mois, a prévenu vendredi qu’il y avait « des limites au temps et aux efforts » américains si les parties ne se montraient pas « désireuses de faire des progrès ».