Israël nie les revendications du Hamas disant avoir kidnappé un soldat
Rechercher

Israël nie les revendications du Hamas disant avoir kidnappé un soldat

Les Palestiniens de Cisjordanie comme de Gaza célèbrent la rumeur à coup de feux d’artifice et coups de feu

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Ron Prosor, émissaire israélien à l'ONU, lors d'un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à New York (Crédit : Nations unies)
Ron Prosor, émissaire israélien à l'ONU, lors d'un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à New York (Crédit : Nations unies)

Israël a catégoriquement nié la revendication du Hamas, dimanche soir, selon laquelle il aurait capturé un soldat de l’armée israélienne lors d’un affrontement dans la bande de Gaza.

La branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a annoncé qu’elle avait capturé l’israélien à Shejaiya.

Lors d’une conférence de presse, le groupe a donné un nom pour le soi-disant prisonnier et a même mentionné son matricule de soldat.

Le nom donné par le Hamas ressemble beaucoup à celui donné à un des soldats déclarés morts dans la bataille de Shejaiya, tôt dans la matinée de dimanche.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU a nié samedi qu’un soldat israélien avait été enlevé par le Hamas.

« Il n’y a pas de soldat israélien kidnappé et ces rumeurs sont fausses » a dit Ron Prosor.

Tout de même, alors que les corps des sept soldats présents sur l’APC détruit font toujours l’objet d’identification, la revendication a fait l’objet d’une enquête par Israël.

On a dit à la famille du soldat que leur fils a été tué et que son corps est à l’Institut Abou Kabir Forensic.

Malgré tout, l’annonce du Hamas a provoqué l’exaltation en Cisjordanie, feux d’artifice et coups de feu pour célébrer la nouvelle dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...