Israël affirme que les liens avec l’Autorité palestinienne restent inchangés vendredi, un jour après que le conseil central de l’Organisation de libération palestinienne a déclaré qu’il mettrait fin à la coopération sécuritaire avec Israël, ce qui représente une mesure potentiellement explosive après que Jérusalem ait coupé une source importante de fonds.

Les fonctionnaires ont expliqué sur Radio Israel vendredi que la coopération civile et de la défense continue sans entrave.

Le conseil de l’OLP a décidé jeudi « d’arrêter la coopération sécuritaire sous toutes ses formes avec la puissance occupante », qu’il a invité à « prendre l’entière responsabilité du peuple palestinien dans l’Etat occupé de la Palestine, la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza. »

Une source proche du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré à la radio israélienne que la décision du conseil était uniquement une recommandation.

Un autre responsable palestinien a expliqué qu’Abbas devait émettre un décret présidentiel mettant fin à la coopération en matière de sécurité avec Israël.