Israël est déterminé à ne pas libérer de prisonniers palestiniens en échange du retour des deux citoyens israéliens détenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza, ont affirmé jeudi des responsables sécuritaires au journal Haaretz.

Les fonctionnaires ont déclaré que le gouvernement n’allait pas inclure les otages dans tout accord sur le retour des corps des soldats de Tsahal Hadar Goldin et Oron Shaul, qui ont tous deux été tués au cours du conflit de 50 jours de l’an dernier entre Israël et l’organisation terroriste palestinienne.

Selon les sources, qui ont parlé sous couvert de l’anonymat, le gouvernement israélien s’attend à ce que le Hamas libère Avraham Mengistu, ainsi qu’un citoyen bédouin israélien dont le nom n’a pas été autorisé à la publication, puisque les deux hommes s’étaient apparemment introduits dans la bande de Gaza de leur propre gré en raison de problèmes personnels.

La captivité des deux hommes est considérée par Israël comme une question humanitaire sans rapport avec les négociations sur les dépouilles des deux soldats, qui sont détenues par le Hamas depuis les combats de l’été dernier, a dit un fonctionnaire au site Walla news.

Des responsables israéliens avaient déclaré plus tôt jeudi qu’ils tentaient d’entamer des pourparlers avec le Hamas sur la libération des deux citoyens israéliens. Une source israélienne a déclaré jeudi que le Hamas avait jusqu’ici refusé de négocier.