Le ministère des Affaires étrangères a publié dimanche une clarification de la déclaration de son ambassadeur en Hongrie, qui avait dénoncé une campagne nationale contre le milliardaire juif américain George Soros.

Des dirigeants juifs ont déploré cette campagne, qui attise les sentiments antisémites.

« Israël déplore toute expression d’antisémitisme quel que soit le pays et soutient les communautés juives partout où elles sont confrontées à cette haine », a déclaré dans un communiqué Emmanuel Nahshon, le porte-parole du ministère.

« Ceci était l’unique objet de la déclaration publiée par l’ambassadeur d’Israël en Hongrie. Ce communiqué ne visait en aucune manière à délégitimer les critiques de George Soros, qui affaiblit sans cesse les gouvernements démocratiquement élus d’Israël en finançant des organisations qui diffament l’Etat juif et cherchent à lui nier le droit à se défendre », a dit Nahshon.

Une campagne de ce type est la quatrième menée par le gouvernement hongrois cette année contre l’Union européenne et Soros, en raison de leurs critiques de la ligne radicale contre l’immigration adoptée par le pays.

Netanyahu doit se rendre en Hongrie la semaine prochaine. Il s’agit de la première visite d’un Premier ministre israélien depuis la chute du communisme, en 1989.