Le Service pénitentiaire d’Israël publie la liste des 26 prisonniers que l’Etat a libérés à la fin du mois de décembre 2013. Cette liste de noms palestiniens s’accompagne des crimes pour lesquels ils ont été emprisonnés.

Il y a aussi le nom de leurs victimes. Tous les prisonniers sur la liste (en hébreu), à l’exception de trois, ont été reconnus coupables du meurtre de civils israéliens, des soldats ou de palestiniens soupçonnés d’avoir collaboré avec Israël.

Mahmoud Abbas, entouré d'une foule de palestiniens accueillant les prisonniers libérés en aout 2013. (Crédit Issam RimawiFlash90)

Mahmoud Abbas, entouré d’une foule de Palestiniens accueillant les prisonniers libérés en août 2013. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Un communiqué de presse du bureau du Premier ministre israélien indique que ces détenus avaient été condamnés pour des délits commis avant la signature des Accords d’Oslo, à Washington en septembre 1993.

  • Muhammad Youssouf Adnan Elafandi, arrêté le 13 mai 1992, pour avoir poignardé deux jeunes individus à Jérusalem. Après son crime, les témoins présents ont tenté de venger les victimes, mais celui-ci a été sauvé par Bella Freund, une citoyenne israélienne qui l’a défendu alors qu’il devait subir un lynchage. Bella Freund a fait l’objet d’une chanson du célèbre groupe Hadag Nahash, en collaboration avec le guitariste Barry Sakharof.
  • Farid Ahmed Shahade, arrêté le 16 février 1985 à Yaffo, pour l’assassinat de Yossef Farhan, un espion présumé au service d’Israël.
  • Yakoub Muhammad Ouda Ramadan, Afana Mustafa Ahmad Muhammad et Da’agna Nufal Mahmad Mahmoud, arrêtés le 1er avril 1993. Les trois ont été reconnus coupables d’avoir poignardé à mort Sara Sharon, 37 ans, le 20 janvier 1993.
  • Abu al Rub Mustafa Mahmoud Faisal et Kamil Awad Ali Ahmad, reconnus coupables d’avoir assassiné le soldat de Tsahal prénommé Yoram Cohen, âgé de 20 ans, dans la ville de Jénine en Cisjordanie. Ali Ahmad a également été reconnu coupable de l’enlèvement, la torture et le meurtre de 15 Palestiniens soupçonnés d’avoir collaboré avec Israël. Faisal a été reconnu coupable d’homicide involontaire dans quatre de ces cas.
  • Damara Ibrahim Mustafa Bilal, arrêté le 16 juin 1989, et condamné pour le meurtre de Steven Friedrich Rosenfeld, immigrant d’origine américaine, âgé de 48 ans. Le crime s’est produit à l’extérieur de la colonie d’Ariel, située en Cisjordanie. Son corps a été retrouvé le lendemain par un berger palestinien.
  • Abou Khaled Ibrahim Mohsin Jamal, arrêté le 10 avril 1991. Reconnu coupable d’avoir pris en embuscade et assassiné Shlomo Yahya, un jardinier âgé de 76 ans, dans un parc public dans le moshav de Kadima.
  • Tamimi Rushdie Muhammad Sa’id, reconnu coupable d’enlèvement et de meurtre sur la personne de Haim Mizrahi dans une ferme appartenant à des Palestiniens en dehors de la colonie de Beit El, où Haim Mizrahi vivait, en 1993. Haim Mizrahi était venu à la ferme pour acheter des œufs.
  • Silawi Khaled Kamel Oussama, l’un des trois Palestiniens condamnés pour l’assassinat de Motti Biton. Crime semblable à l’assassinat de Haim Mizrahi, Motti Biton a été abattu alors qu’il faisait des courses dans un magasin appartenant à des Palestiniens. Oussama a également été reconnu coupable pour l’assassinat et l’homicide involontaire de quatre Palestiniens soupçonnés de collaborer avec les autorités israéliennes.
  • Sawafta Sudqi Abdel Razeq Mouhlas, qui a poignardé Yossef Malka à mort le 29 décembre 1990, au cours d’une tentative de cambriolage de sa maison à Haïfa.
  • Barham Fawzi Mustafa Nasser, arrêté le 20 décembre 1993, pour l’assassinat de Moshe Edri. Nasser était un ancien employé de Edri, 65 ans, qu’il a pris en embuscade et a poignardé dans le dos. Après avoir été arrêté, il a affirmé avoir assassiné Edri pour prouver qu’il était digne de rejoindre le Hamas.
  • Yusuf Ahmed Al- Nu’aman Shalvi, Mahmad Anis Aiman ​​Jaradat, et Ahmad Yusuf Bilal Abu-Hassin, reconnus coupables du meurtre de plusieurs Palestiniens soupçonnés de collaborer avec Israël.
  • Mahmad Naim Shawmra Yunis, reconnu coupable d’avoir assassiné Yossef Hayoun, un policier qui a été tué alors qu’il tentait de désarmer une bombe dans le moshav de Shekef en juin 1993.
  • Mahmud Muhammad Salman, arrêté le 6 mai 1994, et condamné pour l’assassinat de Shai Shoker. Salman a étranglé Shoker à l’extérieur de la ville de Tira, le 2 février 1994.
  • Ahmed Ibrahim Jamal Abu- Jamal, condamné pour tentative d’assassinat. Abu-Jamal devait être libéré en 2016.
  • Mahmoud Ibrahim Abu- Ali Faiz, reconnu coupable du meurtre Ronny Levy.
  • Zaki Rami Barbakh Jawdat, reconnu coupable du meurtre de Yossef Zandani.
  • Mustafa Ahmed Khaled Jumaa, reconnu coupable de voies de fait graves.
  • Abu Muhammad Yassin Yassin Hadir, reconnu coupable d’assassinat. Yassin a tiré sur Yigal Shahaf, âgé de 24 ans, une balle dans la tête alors qu’il se promenait avec son épouse à travers la Vieille Ville de Jérusalem en direction du Mur occidental.
  • Mouammar Ata Mahmoud Mahmoud Khalil Salah et Ahmad Ibrahim, reconnus coupables du meurtre de Menahem Stern, célèbre professeur d’histoire à l’Université hébraïque de Jérusalem. Stern, âgé de 64 ans, était lauréat du prestigieux Prix d’Israël. Poignardé à mort alors qu’il marchait à Givat Ram en direction du campus de l’université, le 22 juin 1989. Un monument érigé à sa mémoire figure dans une scène du film israélien primé Footnote de Joseph Cedar (2011). Ibrahim a également été condamné pour l’assassinat d’Elie Amsallem. Les deux assassins ont aussi été inculpés dans le meurtre de Hassin Zaid, un Palestinien soupçonné de collaboration avec Israël.
  • Taqtuq Lutfi Halma Ibrahim, arrêté le 3 mars 1989, et reconnu coupable d’avoir assassiné le soldat de Tsahal Binyamin Meisner, le 24 février 1989, à Naplouse.
Famille des victimes devant la Cour Suprême à Jérusalem, en aout 2013. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Famille des victimes devant la Cour suprême à Jérusalem, en août 2013.                             (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)