Israël a rappelé jeudi son ambassadeur à Stockholm pour consultations, après la reconnaissance par la Suède de l’Etat de Palestine.

« Cela reflète vraiment notre irritation et notre agacement devant une décision inutile qui ne contribue pas à la possibilité d’un retour aux négociations », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.

Isaac Bachman, en poste depuis 2012, est rappelé pour une période indéterminée, a poursuivi le porte-parole.

La chef de la diplomatie suédoise, Margot Wallström, a annoncé jeudi que son gouvernement reconnaissait par décret l’Etat de Palestine.

Une décision « malheureuse » a immédiatement réagi Israël, et de nature à renforcer « les éléments extrémistes et la politique de refus des Palestiniens ».

« Le gouvernement suédois doit comprendre que les relations au Moyen-Orient sont plus compliquées que le montage des meubles Ikea, et qu’il faut agir en ce domaine avec responsabilité et sensibilité », a jugé le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, dans un communiqué.