Israël a suspendu vendredi le versement de six millions de dollars aux Nations unies pour protester contre une résolution du Conseil de sécurité demandant la fin des implantations de Cisjordanie, adoptée le mois dernier après l’abstention des Etats-Unis.

La part des six millions, sur les 40 millions de dollars que verse Israël tous les ans aux Nations unies, représente la portion du budget de l’ONU allouée à quatre agences dédiées au sujet palestinien, a déclaré la mission israélienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré sur sa page Facebook que « nous ne soutiendrons pas les organisations qui agissent contre Israël via un parrainage financier de l’ONU. »

« L’une de ces organisations est l’UNRWA, qui finance des manuels scolaires palestiniens incitant à la haine contre Israël, niant le droit d’Israël d’exister et appelant la ville de Tel-Aviv ‘Tel al-Rabia’ », a ajouté le Premier ministre.

« Il est déraisonnable qu’Israël finance les institutions qui opèrent contre nous aux Nations unies », a déclaré dans un communiqué Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies.

« Nous cherchons à mettre fin à une pratique où l’ONU n’est utilisée que comme un forum pour des attaques incessantes contre Israël. »

L’annonce a eu lieu au lendemain d’un vote écrasant de la Chambre des représentants américaine en faveur d’une mesure condamnant la position des Nations unies et fustigeant l’administration du président Barack Obama pour son abstention.

La coupe du financement est la première décision annoncée d’une série de mesures de représailles que la mission israélienne devrait prendre aux Nations unies après la prise de pouvoir du président américain élu Donald Trump le 20 janvier.