Israël a rendu aux autorités palestiniennes les corps de sept Palestiniens tués par les forces israéliennes lors d’attaques ou de heurts ou encore au cours d’arrestations, a indiqué vendredi l’armée israélienne.

Cette mesure est « conforme aux directives du gouvernement », a indiqué une porte-parole militaire à l’AFP, et intervient une semaine après que le gouvernement israélien a informé la Haute Cour d’Israël qu’il souhaitait rendre sept des dix corps de Palestiniens de Cisjordanie, en sa possession.

Les trois derniers corps n’ont pas encore été rendus car ils sont liés au mouvement terroriste du Hamas.

Quatre des corps palestiniens rendus vendredi étaient en particulier ceux d’habitants de la région de Hebron, au sud de la Cisjordanie, au coeur des récentes attaques terroristes anti-israéliennes, avec les régions de Tulkarem et de Naplouse, a précisé la porte-parole.

Une série d’attaques au couteau, à l’arme à feu ou à la voiture-bélier se sont produites l’année dernière en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël mais la violence s’est maintenue ces derniers mois.