Israël a encore renforcé ses mesures de sécurité mardi au lendemain de la mort d’un soldat de 20 ans et d’une femme de 24 ans, tués par des Palestinien dans des attaques au couteau distinctes à Tel Aviv et en Cisjordanie, a indiqué la police.

« La police a été placée en état d’alerte avancé. Des milliers de policiers, d’officiers et de volontaires et des renforts sont déployés sur l’ensemble du pays pour assurer la sécurité publique », a dit à l’AFP Louba Samri, porte-parole de la police.

« Une opération nationale a été lancée mardi pour arrêter tous ceux qui sont en situation illégale en Israël », a-t-elle ajouté.

Le mineur Palestinien qui a tué un soldat à Tel Aviv lundi venait de Cisjordanie et n’avait pas de permis de séjour en Israël, selon la police.

Les autorités ont appelé les Israéliens à faire « preuve de vigilance » et à signaler « tout véhicule ou individu suspect » à la police.

« Nous appliquerons la tolérance zéro à l’encontre des fauteurs de troubles », a prévenu la porte-parole.

L’armée a pour sa part déployé des renforts en Cisjordanie, a indiqué une porte-parole.

Selon la radio militaire, ces renforts ont été déployés le long des principales routes de Cisjordanie et auprès des arrêts de bus.