Israël a fait son entrée dans la liste des huit « grandes puissances » dans le monde entier en 2017 compilée par le magazine conservateur influent. Le magazine considère que l’Etat juif est « une puissance montante avec un impact croissant sur les affaires mondiales ».

The American Interest a reconnu la prouesse économique d’Israël, la capacité de naviguer malgré la turbulence régionale et « l’ingéniosité diplomatique » en la plaçant aux côtés des Etats-Unis, de la Russie, de l’Allemagne et de la Chine.

« L’Inde, la Chine et la Russie veulent tous une part de la magie technologique israélienne », ont noté les auteurs de l’article, ajoutant que les champs de gaz en Méditerranée avaient le potentiel de le transformer en un acteur énergétique.

Israël a également été salué pour sa capacité à profiter de l’équilibre changeant du pouvoir dans la région pour avoir réussi de passer « d’un Etat paria à un faiseur de roi », citant son alliance avec un certain nombre d’états sunnites qui ont des ennemis communs.

Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 25 juin 2012 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/Flash90)

Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 25 juin 2012 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/Flash90)

Et malgré le fait que le Conseil de Sécurité de l’ONU ait critiqué la construction dans les implantations et les liens tendus entre Jérusalem et la Maison Blanche pendant les deux mandats de Barack Obama, le magazine considère qu’Israël a étendu son empreinte diplomatique à travers le monde.

Tout en rétablissant les liens avec la Turquie et en maintenant les liens avec la Russie, Israël a également renforcé les liens avec l’Inde, a réussi à obtenir des « percées diplomatiques » avec un certain nombre d’États africains auparavant hostiles à Israël et a établi des liens « en coulisses » avec un certain nombre de pays arabes, qui n’ont pas de relations officielles avec Israël.

Selon l’article, Israël sera en 2017 « la clé de voûte d’une alliance anti-iranienne régionale, la nation la plus favorisée de la Maison Blanche et un pays qui entretient de bonnes relations avec toutes les grandes puissances du monde sauf l’Iran ».

L’Iran, qui occupe la 7e place dans la liste de l’American Interest, a continué à s’imposer avec force dans la région, grâce aux troubles en Syrie et au Yémen et à l’accord nucléaire.

« Des accords de haut niveau avec Boeing et Airbus ont envoyé le message que l’Iran était ouvert aux affaires, alors que Téhéran a accéléré rapidement sa production de pétrole pour atteindre des niveaux de productions pré-sanctions », a écrit le magazine.

Les autres pays qui sont dans la liste des huit grandes puissances étaient, dans l’ordre, les États-Unis, la Chine et le Japon, tous deux à la deuxième place, la Russie, l’Allemagne et l’Inde.