La marine israélienne vient de restituer quinze bateaux confisqués ces dernières années à des pêcheurs gazaouis qui avaient franchi les limites de la zone de pêche imposée par Israël, indique l’armée israélienne dans un communiqué consulté jeudi.

C’est la première fois qu’Israël rend des bateaux qu’il a saisis, a indiqué un représentant des pêcheurs palestiniens. Mais il en détient encore des dizaines d’autres, selon lui.

Les 4.000 pêcheurs de Gaza sont soumis comme le reste des Territoires palestiniens à des restrictions imposées par Israël au nom de sa sécurité.

Aux termes d’un accord de cessez-le-feu entre Israël et les Palestiniens mettant fin à la guerre de juillet-août 2014, les pêcheurs de Gaza sont autorisés à opérer dans une bande de six milles nautiques (11 km) le long des côtes du territoire sur la Méditerranée.

Des incidents sont régulièrement rapportés, lors desquels la marine israélienne ouvre le feu, après sommations, sur des bateaux sortis de la zone de pêche. Les secours palestiniens ont fait état en mars de la mort d’un pêcheur touché dans ces circonstances.

La marine israélienne a saisi de nombreux bateaux lors de ces opérations.

Les quinze barques rendues mercredi par Israël ont été tirées, amarrées les unes derrière les autres, le long de la côte de Gaza par un bateau plus important du syndicat des pêcheurs gazaouis, a constaté un photographe de l’AFP.

« C’est vrai, c’est la première fois qu’Israël nous rend nos bateaux », a indiqué à l’AFP le chef du syndicat, Nizar Ayyash, « mais les forces israéliennes ouvrent le feu avant même que les pêcheurs franchissent les limites imposées, notamment au sud ».

« La marine israélienne détient toujours 60 bateaux et nous exigeons qu’Israël nous les rende », a-t-il ajouté.