Israël va rouvrir mardi les points de passage avec la bande de Gaza fermés dimanche pour la première fois depuis la fin de la guerre en août, ce qui avait isolé la région du reste du monde, a annoncé lundi une porte-parole militaire.

« Les points de passage d’Erez et de Kerem Shalom seront ouverts normalement mardi matin », a indiqué à l’AFP la porte-parole sans donner d’autres précisions.

Avec la fermeture d’Erez utilisé pour le passage des personnes et Kerem Shalom pour les marchandises, la bande de Gaza s’est retrouvée coupée du reste du monde, les autorités égyptiennes ayant également fermé le point de passage de Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

La fermeture des deux points de passage israéliens avait été décidée à la suite d’un tir de roquette vendredi soir de la bande de Gaza sur le Sud d’Israël.

La roquette, qui n’a fait ni victimes ni dégâts, était la première tirée vers le territoire israélien depuis le 16 septembre, et la deuxième depuis que Palestiniens et Israéliens ont accepté le 26 août par l’entremise égyptienne un cessez-le-feu mettant un terme à 50 jours de guerre.

Face à une vague d’attentats revendiqués par des djihadistes et secouant le Sinaï, l’Egypte a pour sa part lancé mercredi dernier les travaux pour la création d’une zone-tampon à la frontière avec la bande de Gaza. Le Caire accuse des Palestiniens de prêter main-forte aux auteurs des attentats.

Israéliens et Palestiniens doivent reprendre prochainement les négociations indirectes au Caire pour pérenniser le cessez-le-feu.