Une délégation de professionnels et d’acteurs hollywoodiens ont visité Israël la semaine dernière avec The Face of Israel [Le Visage d’Israël], qui est une organisation partiellement financée par le gouvernement dont le but est de faire découvrir Israël à des personalités.

Le groupe, composé majoritairement d’acteurs et de producteurs américains d’origine asiatique, ont passé la semaine à faire le tour du pays, à explorer les marchés, à visiter les musées et les sites chrétiens. Ils ont aussi rencontré de vrais Israéliens.

Mais malheureusement pas le Premier ministre ni le président, au plus grand désarroi de l’actrice Julia Ling. « J’ai toujours voulu faire un selfie avec le président ou le Premier ministre avec une pose du genre ‘yo
man !’ », confie-t-elle.

En plus de Ling, la délégation était composée des producteurs Janet yang et Dan Lin, du comédien Bobby Lee et des acteurs Steve Byrne, Jamie Chung et Bryan Greenberg. Ces deux derniers sont fiancés.

Yang, qui a produit de nombreux films dont « Larry Flint » et « Le Club de la chance », a participé à l’organisation de ce voyage. Elle a été contactée par Irwin Katzoff de l’organisation America’s Voices en Israël [Les voix américaines en Israël], une organisation similaire au The Face of Israel.

The Face of Israel, une organisation non-gouvernementale à but diplomatique, a été créée en 2013.

Son but est de se mettre en relation avec des personnalités influentes et de leur faire découvrir Israël, précise Chanan Elias, qui dirige la branche nord-américaine de l’organisation. Elle reçoit des fonds du ministère des Affaires étrangères et de donateurs privés. Elle travaille aussi en étroite collaboration avec le ministère du Tourisme.

L’organisation prend rapidement de l’importance, précise Elias. Elle a accueilli 40 groupes la première année et « 98.9 % du temps, ils repartent avec une bonne impression », se félicite-t-il.

Jamie Chung a écrit sur Instagram : ‘l'Eglise de la Nativité #Bethlehem #Palestine Quel magnifique église! J'ai pu voir où Jésus est né’ (Crédit : Autorisation Jamie Chung)

Jamie Chung a écrit sur Instagram : ‘l’Eglise de la Nativité #Bethlehem #Palestine Quel magnifique église! J’ai pu voir où Jésus est né’ (Crédit : Autorisation Jamie Chung)

Il souligne l’exemple de Jamie Chung, une actrice qui a joué dans de nombreux films et séries télévisées, a 580 000 personnes qui la suivent sur Instagram.

« Ses photos prises à la mer Morte ou Beethléem obtiennent des milliers de ‘j’aime’ », observe-t-il pour souligner la résonance qu’une telle visite peut avoir.

Chung, qui est fiancée à Greenberg – « le seul Juif du voyage », comme il l’a fait remarquer – raconte qu’Israël « l’étonne en quelque sorte ».
« Tout le monde croit que c’est chaotique et fou et pourtant le pays ressemble à n’importe quel autre [endroit]. C’est intéressant de voir la dynamique qui existe sur place ».

Son fiancé a joué dans des séries comme « Les Frères Scott » et « How to Make it in America » [Comment réussir en Amérique] et a tourné dans plus de 30 films, n’est pas revenu en Israël depuis qu’il a fait la tournée des synagogues pendant son adolescence.

Il a été frappé par la disparité qui existe entre l’horreur que l’on voit aux informations – ils étaient en Israël lorsque l’attentat de la synagogue de Har Nof a eu lieu – et la vie qui continue, comme ils en ont été les témoins pendant leur séjour.

Steve Bryne, Bryan Greenberg and Bobby Lee à Masada (Crédit : Autorisation Bryan Greenberg)

Steve Bryne, Bryan Greenberg and Bobby Lee à Masada (Crédit : Autorisation Bryan Greenberg)

« Il y a quelque chose dans l’air », affirme-t-il. « On ne peut pas nier la violence, les guerres qui durent depuis des milliers d’années et qui sont ancrées dans la fibre même de la population. Mais en même temps, c’est un endroit extrêmement cosmopolite ».

La délégation est restée à Tel Aviv et est ensuite allée dans le nord. Dans les hauteurs du Golan, ils ont entendu les bombardements syriens, dégusté du Merlot et du Syrah dans les vignobles, et ont été voir l’endroit où Jésus a marché sur l’eau en Galilée.

A Jérusalem, ils ont visité le mémorial de Yad Vashem et le Musée d’Israël avant d’explorer le marché Mahane Yehuda de Jérusalem.

« J’ai l’impression de rapprocher les faits », analyse Yang. « J’ai été partout dans le monde, et maintenant tout devient clair, Israël n’est plus seulement une question intellectuelle pour moi ; j’ai découvert l’élément humain de ce problème ».

Pour Steve Byrne, Israël n’était que des reportages aux informations avant qu’il ne participe à ce voyage. Maintenant, précise-t-il, il comprend mieux les tenants et les aboutissants de cette terre et de son histoire.

Bobby Lee, un comédien, a fait le tour du Moyen-Orient avec l’unité de l’armée américaine, il a ressenti une connexion spéciale avec Israël (Crédit : Autorisation Bobby Lee)

« Vous allez au marché et vous voyez la vie », décrit Lee, un comédien et un acteur. « Un gars a tendu son bras et a touché ma tête ».

« C’est du vaudou juif », plaisante Byrne.

Sur un sujet plus sérieux, Lin, qui a produit « La Grande Aventure Lego » et « Sherlock Holmes », explique que ce séjour lui a permis de clarifier l’identité de ses amis israéliens aux Etats-Unis.

« Nous sommes des minorités aux Etats-Unis et je n’avais pas l’impression que les Juifs étaient une minorité, mais je me rends compte que c’est le cas. Ils sont comme moi, et ça je ne l’ai compris qu’une fois ici », analyse Lin, dont la famille est taïwanaise.

Se retrouver en Israël, créer une sorte de sentiments de familiarité et de reconnaissance, ajoute Lee.

« Maintenant j’ai un filtre à travers lequel je peux analyser les informa-tions », indique-t-il. « Avant, ce n’était pas le cas ».