Pour faire face à la situation, le ministère de la Santé a pris la mesure exceptionnelle de mettre à disposition sans frais aux organismes de santé le médicament antiviral Tamiflu que les patients qui en ont besoin pourront se voir prescrire gratuitement, rapporte Haaretz.

En temps normal, le Tamiflu n’est disponible gratuitement que dans les hôpitaux.

Des experts estiment que le taux d’efficacité des vaccins vont chuter d’une moyenne habituelle de 60 à 90 % pour tomber cette année à 23 %.

Aux États-Unis, 45 personnes sont mortes de la grippe depuis le début de l’année. En Israël, en revanche, le nombre de cas de grippe a jusqu’à présent été relativement faible.

L’apogée des cas de grippes en Israël devrait avoir lieu en février.

La grippe peut entraîner des complications graves et même être mortelle, surtout concernant les groupes à risque que sont les bébés, les personnes âgées et les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Chaque année, environ 20 à 30 % des adultes et de 5 à 10 % des enfants attrapent la grippe.

Environ 90 % des personnes qui meurent de la grippe sont âgées de 65 ans ou plus.

Selon le ministère de la Santé, Israël n’a pas connu de décès liés à la grippe depuis le début de l’année.