Un Albanais de 28 ans a été arrêté vendredi soir en République tchèque, soupçonné d’avoir battu à mort et défiguré samedi dernier un jeune Israélien à Berlin, a annoncé la police allemande.

Le mobile du crime, commis dans les ruines d’une église gothique située en plein coeur de la capitale allemande, reste inexpliqué, a précisé la police de Berlin dans un communiqué.

Yosi Damari, touriste israélien de 22 ans venu visiter Berlin, avait été découvert mort par des passants dimanche vers 6H20 (4H20 GMT), parmi les vestiges de l’église du Cloître franciscain, non loin d’Alexanderplatz.

Son décès, consécutif à « de graves blessures », remontait à la veille au soir et son visage était si méconnaissable qu’il avait fallu plusieurs jours à la police pour l’identifier, en confrontant le passeport retrouvé sur sa dépouille à des prélèvements ADN.

Les enquêteurs sont remontés à un hôtel du quartier, dans lequel la victime s’est trouvée « en contact » avec un Albanais de 28 ans la veille du meurtre. Ce dernier, parti à l’étranger après les faits, est soupçonné d’avoir tué Yosi Damari, a indiqué la police, sans préciser sur quoi reposent ses soupçons.

Le parquet de Berlin a délivré un mandat d’arrêt européen contre le suspect pour « homicide » et les forces spéciales tchèques l’ont interpellé ce vendredi à 19h30 à Usti nad Labem (nord-ouest), non loin de la frontière allemande.

Selon l’ambassade d’Israël en Allemagne, la victime avait tenté de contacter des membres de sa famille la veille du crime pour qu’ils l’aident à payer son billet retour. L’ambassade n’a pu préciser s’il avait réussi à les joindre.

Berlin connaît depuis plusieurs années un regain d’intérêt auprès des jeunes Israéliens, attirés par ses prix modiques et son intense vie nocturne, après avoir longtemps incarné la planification de la Shoah et les crimes du nazisme.